Terrorisme : la Guinée opte pour la prévention…

terrorisstes_arrete_guinee

CONAKRY- Face aux menaces ‘’terroristes », la Guinée veut renforcer davantage son arsenal sécuritaire. Le Gouvernement envisage de mettre en place une nouvelle unité spécialisée uniquement dans la lutte contre le terrorisme et les prises d’otages, a appris Africaguinee.com.

« Bientôt nous aurons une unité appelée Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) qui va s’occuper de l’interpellation des terroristes et des prises d’otages », a confié à notre reporter l’officier chargé de la formation des Unités mobiles. Le Capitaine Alaby Ismaël a précisé que cette nouvelle unité sera au-dessus de toutes les autres unités existantes.

Selon l’officier chargé de la formation des Unités mobiles, deux experts français sont attendus à Conakry pour un audit sur le GIGN. « Avec la coopération de la France, on est en train de faire venir deux experts français qui vont auditer l’unité de la GIGN. Elle est en phase d’opérationnalisation », a indiqué l’officier, notant cependant qu’actuellement il n’y a pas un cadre juridique pour la mise en place de cette unité.

Grâce à la Réforme du Secteur de Sécurité engagée en 2010 à l’arrivée d’Alpha Condé au Pouvoir, la Guinée dispose désormais de 21  Escadrons mobiles.

A noter que les Escadrons mobiles ont pour mission, le maintien d’ordre sur toute l’étendue du territoire nationale. Les 2 Escadrons mobiles d’interventions sont basés à l’école de  gendarmerie de Sonfonia. Leur  mission consiste à intervenir dans les  braquages et attaques armées.

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

 

Créé le 21 octobre 2016 21:38

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: