Tentative de Coup d’Etat au Niger : ‘’Les négociations sont toujours en cours…’’ selon un cadre de l’administration Bazoum

NIAMEY- La situation reste toujours confuse où les éléments de la garde présidentielle retiennent depuis ce mercredi matin le président Mohamed Bazoum dans le palais présidentiel.

Depuis le matin plusieurs négociations ont été entamées mais en vain. D’abord, selon nos informations, c’est l’ancien président Mamadou Iyoussofou qui a tenté de négocier entre les éléments de la garde présidentielle et le président Bazoum mais ce dernier n’a obtenu gain de cause.

Palais présideniel du Niger, photo d’archive

Selon un haut fonctionnaire de l’administration Bazoum basée à la primature à Niamey, plusieurs émissaires de la CEDEAO sont arrivés dans la capitale nigérienne et d’autres en route comme Patrice Talon pour mener des négociations afin de rétablir le président Mohamed Bazoum en fonction.

« Tout est parti d’une mutinerie de quelques soldats de la garde présidentielle mais malheureusement ils sont allés plus loin dans leur acte. A l’heure actuelle (… ndlr) ils ont fait toutes les tentatives pour rallier le reste de l’armée en vain.  Ils n’ont pas l’armée mais les négociations sont en cours avec l’ancien président Mamadou Iyoussoufou et l’ancien premier ministre, le président du Nigéria a aussi envoyé une délégation, tous ceux-ci sont là. La première tentative des négociations c’était le président Iyoussoufou seul mais cela n’a pas abouti parce que celui qui est devant cette tentative c’est le responsable de la garde présidentielle et le gens pensaient qu’avec le président Iyoussoufou ils allaient reculer sur leur position mais malheureusement ça n’a pas abouti. La situation reste tendue, l’armée loyale contrôle toutes les artères stratégiques, le RTN, la Voix du Sahel. En fait, eux ils n’ont que le contrôle du palais présidentiel où ils retiennent en surveillance le président de la république, Mohamed Bazoum. Il y a eu des soutiens au président de la république qui ont tenté de manifester, des mouvements de marche dirigés vers le palais présidentiel mais ont été rapidement dispersés par des tires à balles réelles, il y a eu même une personne blessée par une balle réelle », nous a confié cette source avant d’annoncer l’arrivée du président du Bénin pour épauler Mamadou Iyoussoufou et les émissaires du président Bola Tinubu du Nigéria.

« Le président du Bénin est en route pour des négociations. Mais ce qui est sûr, à l’heure actuelle on ne peut pas confirmer si leur tentative de coup d’Etat a réussi parce qu’il y a toujours des négociations qui sont en cours. C’est une cuisine interne, ce sont des éléments de la garde présidentielle qui sont connus par tout le monde donc les responsables au premier rang du pays sont en pleines négociations et nous espérons qu’ils reviendront à de meilleurs sentiments pour que le processus démocratique enclenché par le Niger, qui est devenu un modèle dans la sous-région puisse suivre son cours. En tout cas à Niamey, les gens sont libres de leur mouvement. Les gens vaquent librement à leurs occupations comme si de rien n’était. Au centre ville, tout marche normalement. Les gens circulent librement. La télévision nationale suit son programme habituel, la voix d’Israël pareil », nous a confié notre informateur avant de faire savoir qu’il y aurait assez des fausses informations autour de cette situation.

« Il y a tellement de fack news qui circulent comme quoi, le président aurait démissionné…, on ne peut pas parler de négociations pour quelqu’un qui aurait démissionné. Donc dans la mesure où il y a des négociations en cours, ça veut dire que le président est en exercice. Cela veut dire aussi que les putschistes sont réceptifs aux négociations. Sinon d’emblée, ils allaient repousser les négociations et camper sur leur position de prendre le pouvoir. Ils acceptent déjà que les négociateurs viennent les écouter, discuter, poser les conditions(…). On s’attend à une sortie heureuse de cette situation. Maintenant, quel sera le prix à payer pour le dénouement de cette situation ? Les heures à venir nous le diront certainement », a conclu ce fonctionnaire Nigérien.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : 00224 666 134 023

Créé le 26 juillet 2023 22:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces