jeu

février

BAMAKO-Que se passe-t-il à la tête de la junte militaire au Mali ? Mercredi 8 février 2023, six hauts responsables militaires maliens ont été démis de leurs fonctions. Parmi eux, le chef d’état-major général de l’armée de terre. Les raisons de cette décision annoncée dans un communiqué du conseil des ministres n’ont pas été évoquées. En

lun

février

BAMAKO-Un responsable de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Munisma), a été sommé par les autorités maliennes de quitter le territoire malien.

sam

janvier

BAMAKO-Le colonel Assimi Goïta, a gracié ce vendredi 6 janvier 2023 les 49 soldats ivoiriens condamnés le 30 décembre dernier par la justice malienne. Reconnus coupables, d'« association de malfaiteurs, attentat et complot contre le gouvernement, atteinte à la sûreté extérieure de l’État, détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre… », ils écopaient, chacun, de 20 ans de

jeu

janvier

Umaro Sissoco Embalo, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et chef de l'Etat bissau-guinéen,

ven

décembre

BAMAKO-Le verdict est tombé ce vendredi 30 décembre 2022 ! Les 46 soldats ivoiriens arrêtés en juillet dernier au Mali, ont tous été condamnés par la cour d’assises de Bamako, au terme d’un procès expéditif de deux jours, tenu à huis clos,

jeu

novembre

Quelques lignes dans un projet de Constitution ont relancé un vieux débat au Mali: le français, langue des colons désormais partis, doit-il rester la seule langue officielle d'un pays qui en compte des dizaines ?

mar

novembre

Le Royaume-Uni a annoncé ce lundi 14 novembre 2022, le retrait anticipé de ses militaires actuellement déployés au Mali.

lun

octobre

CONAKRY-Une semaine après son évacuation à Conakry, l'enfant brûlé par ses parents à Dougountounni dans la préfecture de Mali, a été amputé. Alpha Oumar Diallo

dim

octobre

Une radio française a fait état d'exactions imputées aux soldats maliens, à des supplétifs russes et à une communauté de chasseurs traditionnels dans la région de Mopti.

lun

septembre

"C'est une prise d'otage qui ne restera pas sans conséquence. Notre position est claire: ce marché est inacceptable",

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces