Sport et Jeunesse: entretien avec le ministre Bantama Sow

23553
CONAKRY-A l'approche de la nouvelle année 2014, le ministre de la jeunesse et des sports, Sanoussy Bantama Sow affiche ses ambitions.Ce jeune ministre qui a longtemps soutenu l'opposant Alpha Condé veut désormais répondre aux attentes de la jeunesse.Au micro de notre reporter, M. Sow revient sur le départ du sélectionneur du Syli national, Michel Dussuyer et l'évolution du sport en général dans le pays…
 
  AFRICAGUINEE.COM : Bonjour M. le Ministre !
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  Oui bonjour M. SOUARE !
 
  AFRICAGUINEE.COM : Des informations font état d’un remplacement de l’actuel sélectionneur de l’équipe nationale du Syli. Dites-nous quelles sont les raisons de l’éventuel départ de Michel Dussuyer ?
 
SANOUSSY BANTAMA SOW : Je vous remercie très sincèrement de m’avoir posé cette question. Comme vous dites, depuis un certain temps, c’est vrai qu’il y a assez de bruits autour de ça, mais moi je pense qu’il ne devrait pas y avoir de bruit. La Guinée ne peut pas faire exception. Dans tous les pays du monde, quand un entraîneur ne fait pas de résultat, il démissionne avant même que la fédération ne demande son départ. Le contrat c’est entre le ministère des sports et l’entraîneur. Michel est l’employé, le ministère est l’employeur. Nous avons signé un contrat qui précise qu’il y a des objectifs, Dussuyer devait nous faire qualifier à la coupe du monde Brésil 2014, il n’a pas réussi. En principe il devait même démissionner avant que la fédération ne demande des comptes. On paye à ce monsieur 25.000 Euros par mois, et quand nous on arrivait à la tête de ce département, cela faisait plusieurs mois qu’il ne recevait pas son salaire. C’est nous qui avons bousculé toutes les structures concernées afin que le monsieur reçoive son argent. On l’a même payé en avance, parce qu’il a été payé jusqu’en décembre. Contrairement à ce qu’un de vos confrères a eu à dire dans une émission, je pensais que c’était un grand monsieur, un grand connaisseur du sport, mais j’ai compris que ce sont des gens qui trompent la jeunesse guinéenne. 
 
  AFRICAGUINEE.COM : Donc c’est par manque de résultat que vous avez demandé le remplacement de l’entraîneur Michel Dussuyer ?
 
SANOUSSY BANTAMA SOW : Nous on a fait qu’attirer l’attention de la fédération. Nous avons dit que nous ne sommes plus prêts à payer quelqu’un qui ne fait pas de résultat. Dans tous les pays du monde, quand tu signe un contrat et que tu n’arrives pas à réaliser de résultat satisfaisant, tu dois partir. On n’impose pas, mais on a attiré l’attention. L’appel à candidatures lancé pour le recrutement d’un nouvel entraîneur n’est pas signé de mon département, c’est signé par la FEGUIFOOT. Depuis que moi je suis là je vous assure il n’y a jamais eu de problème, le courant passe très bien.
 
 AFRICAGUINEE.COM : Selon certaines sources, les joueurs eux-mêmes ne seraient pas d’accord avec le remplacement de leur entraîneur. Confirmez-vous cette information ?
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  D’abord je n’ai pas cette information. Peut-être que le frère (Amadou Diouldé Diallo, journaliste sportif, Ndlr) qui vient de le dire c’est lui-même qui veut amener les joueurs à le faire. Pour le moment la Guinée n’a pas une équipe nationale. Chaque fois que nous avons un match, l’entraîneur fait appel aux joueurs performants du moment.  Encore une fois je le dis, la Guinée ne paiera pas, avec l’argent du contribuable, quelqu’un qui ne fait pas de résultat.
 
  AFRICAGUINEE.COM : M. le Ministre, 2013 tire vers sa fin, peut-on savoir ce qu’on pourrait retenir de cette année au niveau de votre département ?
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  Sachez d’abord que je suis très fier de mon bilan. Je suis à la tête de ce département depuis le 5 octobre 2012. J’ai fais beaucoup de choses. Tout le monde connaît par exemple comment était la piscine olympique, mais aujourd’hui on peut organiser n’importe quelle compétition africaine ou internationale. Cette piscine était devenue un dépotoir d’ordures. Si vous avez remarqué aussi au niveau du stade du 28 septembre, nous avons réussi à augmenter la capacité d’accueil au niveau de la loge officielle. Nous avons équipé le stade d’un groupe électrogène de 1100 KVA qui peut alimenter même tout le quartier de dixinn pour nous éviter les coupures intempestives pendant les grandes rencontres. Nous avons équipés tous les bureaux, le bureau des arbitres, le bureau antidopage. Il ya maintenant des caméras pour ce service antidopage. Dans tous ces bureaux il y a les ordinateurs, les écrans télé, et des réfrigérateurs.  Nous avons réussi aussi à subventionner presque toutes les fédérations guinéennes de sport. Au niveau du cyclisme, comme j’avais dis que je n’étais pas un ministre du football, j’ai réussi à donner un coup de main à la plupart des disciplines pratiquées. Le cyclisme était relégué au dernier plan, mais aujourd’hui nous l’avons équipé de bicyclettes, de casques et de pièces de rechange. Je promets à la jeunesse guinéenne qu’en début 2014, qu’elle va vivre le tour de la Guinée, qui va faire la fierté de toutes les populations des préfectures traversées.
 
En plus de cela, nous avons remis des équipements à deux nouvelles fédérations, la fédération de baseball et une autre. Le stade de Nongo également, si vous avez constaté, la clôture est complètement terminée, la peinture est faite, maintenant pour les autres travaux complémentaires, nous avons signé un protocole pour la suite. Nous allons donc finir avec tous ces travaux en début de l’année 2014. Tout autour du stade, vous avez également des espaces qui appartiennent au ministère des sports, nous avons pris des dispositions pour qu’on aménage tout autour de ce stade pour d’autres disciplines.
 
  AFRICAGUINEE.COM : A votre arrivée à la tête de ce département vous aviez initié un certain nombre de projets au nombre desquels la construction des maisons de jeunes dans les différents quartiers de Conakry. Aujourd’hui on constate que tous ces chantiers sont aux arrêts. Peut-on connaître les raisons ?
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  Honnêtement, c’est avec beaucoup de regret que je vois tous les jours en passant dans la ville de Conakry l’arrêt de ces travaux. C’est dommage pour la jeunesse guinéenne, c’est dommage pour l’Etat guinéen parce que la réalisation de ces maisons de jeunes faisait partie des acquis du gouvernement du Professeur Alpha Condé. En tout cas ne n’est pas la faute du ministère, ce n’est pas la faute du ministre, nous continuerons à nous battre pour que la jeunesse guinéenne ait des espaces de rencontre et d’échange.
 
  AFRICAGUINEE.COM : Avez-vous d’autres projets pour 2014 ?
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  Comme vous le savez, la Guinée est décidée à organiser la CAN (Coupe d’Afrique des Nations, Ndlr) 2019 ou 2021. Je tiens à dire à toute la jeunesse guinéenne que ceux qui pensent que la Guinée n’aura pas la chance d’organiser ces grandes fêtes dans 10 ans, je les demande de revenir à de meilleurs sentiments, leur dire que la candidature de la Guinée est maintenue, je vous assure que la Guinée est en très bonne position.
 
  AFRICAGUINEE.COM : Le manque d’infrastructures comme les centres de formation constituent un grand handicap pour le développement du sport en Guinée. Est-ce que vous avez des projets dans ce sens ?
 
SANOUSSY BANTAMA SOW : Bien sûre ! Je ne sais pas si  vous avez suivi le compte rendu du passage du président à Abu Dhabi, ils avaient discuté avec des partenaires qui sont prêts à nous construire une académie de foot. En plus de l’Etat, je profite de l’occasion pour remercier le jeune Amadou Diaby qui est sur cette lancée. Nous allons le soutenir dans l’exécution de son projet.
 
  AFRICAGUINEE.COM : Malgré ces nombreuses difficultés, on remarque quand même que le championnat national est entrain d’évoluer en niveau…
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  Effectivement ! Il faut saluer l’arrivée de certaines personnes ressources. Les gens doivent savoir que le foot c’est vraiment du business. C’est pourquoi la FEGUIFOOT veut professionnaliser le foot en Guinée. C’est ce qui a amené nos frères comme Antonio Souaré de Horoya que je félicite, Boubah Sampil dans l’AS Kaloum. Les gens doivent savoir que l’Etat ne peut pas tout faire, il faut que les gens de bonne volonté s’associent à l’Etat pour développer le sport dans notre pays.
 
 AFRICAGUINEE.COM : Un dernier mot …
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  Je profite de cette occasion pour souhaiter bonne et heureuse année à la jeunesse guinéenne, à la famille sportive. Je voudrais aussi les rassurer que impossible n’est pas guinéen, nous ferons tout pour que le peuple de Guinée puisse vivre la CAN 2019 ou celle de 2021. Nous sommes dans la bataille et je vous assure que nous avons le soutien des grandes personnalités au niveau du foot.
 
  AFRICAGUINEE.COM : Merci M. le Ministre!
 
SANOUSSY BANTAMA SOW :  C’est moi qui vous remercie et je vous encourage pour votre sérieux dans le travail.
 
  Interview réalisée par SOUARE Mamadou Hassimiou
   Pour Africaguinee.com
   Tél. : (+224) 664 93 51 31
 
Créé le 22 décembre 2013 14:02

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces