Soupçonnés de vendre la viande de chien, ils échappent à la vindicte populaire !

chien

COYAH-Après avoir été accusés commercialiser de la viande de chiens, un jeune homme et sa sœur  viennent   d’échapper de justesse  à un lynchage populaire dans la préfecture de Coyah, a appris africaguinee.com.

Ces deux jeunes,  Michel et  Seni Kpogomou  sont accusés par la population de Gomboya dans la préfecture de Coyah  de s’être livrés à la commercialisation de viande de chiens dans une gargote de la localité. 

Remontée, la population a voulu les lapider à mort. Ce sont  les services de sécurité qui ont sauvé ces présumés vendeurs de chair de canidés.

 Arrêtés par la Brigade Anti criminel,  l’un des présumés accusés clame  son innocence.  « On est resté à tuer le chien, les gens sont venus en disant que c’est interdit de manger  ça. Je lui ai répondu  que c’est notre nourriture et on mange ça chez nous. Nous on vend pas la viande de chien », a clamé Michel Kpogomou.

S’exprimant sur les circonstances dans lesquelles ils ont  pu sauver leurs  vies, avant leur arrestation, le Coordinateur des Brigades  Anti criminels (BAC), explique : «  hier ils ont été repérés  par un groupe de la population,  la BAC 10  est partie  s’interposer entre les bandits et la population, parce que les citoyens voulaient les lyncher », a indiqué le colonel Mamadou Soumah.

 Bah Aissatou

pour africaguinee.com

Tél : (+224) 664 93 46 23

 
Créé le 10 janvier 2014 11:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces