Société civile : Des réseaux et organisations dénoncent…

CNOSCG

CONAKRY- Des réseaux et structures dénoncer la façon dont le conseil national des organisations de la société civile est géré par un “clan“ qu’ils qualifient d’illégal, a appris Africaguinee.com.

Nous vous livrons l’intégralité de la déclaration de ces différents réseaux, structures et autres organisations de la société civile…

 

L’image de la société civile guinéenne est aujourd’hui ternie par le mauvais  comportement de certains membres au sommet  qui ont mis de côté les textes pour coopter  des personnes sur des bases, illégales et exclure des élus gênants  afin d’assouvir des intérêts personnels et politiques. Ces mêmes individus ont imprimé aux biens et aux projets destinés aux acteurs de la société civile Guinéenne une mauvaise gestion pour satisfaire leurs besoins personnels et égoïstes au détriment des véritables destinataires qui sont les démembrements du CNOSCG.

Avec cette pratique de la  cooptation et de l’exclusion depuis des années sur les 15 membres  du  Bureau national élus par le dernier congrès en Mars 2007  à Kindia, il ne reste plus que  quatre  au sein de la structure qui se réclament aujourd’hui être le bureau national du CNOSCG. Tous les autres sont des cooptés sur des bases totalement illégales et illégitimes. Le clan commence à ex tendre cette pratique de cooptation et d’exclusion vers les structures de bases qui n’acceptent pas de cautionner ses manigances comme au niveau de la ville de Conakry. 

Aujourd’hui le CNOSCG  est devenu la propriété d’un petit clan  illégitime qui en fait un instrument pour accéder au pouvoir politique ou escroquer les bailleurs de fonds   sur le dos des véritables acteurs de la société civile qui se battent sur le terrain pour l’amélioration des conditions de vie des populations du pays.

Au titre de la mauvaise gestion et des  détournements dont sont victimes les projets nous pouvons citer  entre autres :

1 – Le projet Du local au National financé par le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) ;

2 – Le projet Monitoring et observation des élections législatives de 2013 financé par l’Union Européenne ;

3 – Les autres projets dont entre autre le PROJEG, SCAC/ Ambassade de France, le projet AICHA, du PNUD etc.

Depuis des années les structures à la base ont toujours réclamé la tenue du congrès que ce clan a tout le temps refusé.  Aujourd’hui acculé par les dénonciations de détournement,  il tente de précipiter le congrès dans une confusion totale afin de coopter des personnes acquises à sa cause pour saper les audits  de sa gestion.

C’est pourquoi la rencontre convoquée par ce clan les 27 et 28 Janvier 2014 au palais du Peuple à Conakry n’avait nullement mentionné le compte rendu de la gestion dans l’ordre du jour et les invitations ont été sélectives. L’élection du bureau a été renvoyée sine die  quand le clan a constaté la frustration et les mécontentements des structures qui ont participé à la rencontre.

Ce même clan envisage organiser en catimini avec des organisations fantômes fabriquées de toutes pièces  à Kindia un dit congrès pour mettre la société civile Guinéenne devant un fait accompli.

Nous  réseaux, structures et organisations de la Société Civile membres du CNOSCG signataires de cette déclaration  en entente avec les structures à la base dénonçons énergiquement cette manigance et rendons le clan entièrement responsable des conséquences qui en découleront.

Nous exigeons la réalisation des audits des projets ayant fait l’objet de détournement avant la tenue d’un quelconque congrès afin de situer les responsabilités et de punir les coupables.

Par cette déclaration nous tenons à attirer l’attention de l’ensemble de la société civile Guinéenne, des bailleurs de fonds et du gouvernement sur cette situation qui prévaut au niveau du Conseil National des organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG).

Vive la transparence et la gouvernance démocratique.

 

Conakry, Le 6 Février 2014

 

Liste des signataires de la déclaration

 

ADECOMA   Fondateur

PRIDE Formation

Ballal Guinée

Présidente CCOSC de Matoto:622 282868

Président CCOSC de Ratoma 622 13 28 19

Guivep 622 11 11 10

Présidente CCOSC KALOMU 666 89 43 50

Matam 666 85 62 75

Président CPOSC kankan 628 54 87 65/657 57 87 56

Président CPOSC Tougué 628 53 18 44

CROSC Labé 622 40 79 02

ATAG 628 86 80 60

AVIPA 622 28 76 91

ADA

AJUPE

CEPROG WAKILI 628 39 63 33

AACR Guinée  622 64 84 51

CPOSC Mali

 

 

Créé le 8 février 2014 16:36

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm