Situation des guinéens d’Angola : le ministre Bantama Sow tire la sonnette d’alarme…

bantama

CONAKRY-Le ministre Sanoussy Bantama Sow, qui est à la tête du département des guinéens de l’étranger a décrit ce week-end, un constat alarmant sur la situation des guinéens vivant en Angola, a constaté sur place Africaguinee.com.

A  l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-En-Ciel ce samedi 12 juillet 2014 au siège du parti à Hamdallaye, le ministre Bantama Sow a fait un compte rendu de sa visite récente  dans le pays d'Edouardo Dos Santos.

« On a demandé au gouvernement de nous accorder le déplacement sur l’Angola pour savoir exactement ce qui se passe. Je vous assure, le constat était alarmant. Je suis rentré à 19 heures et à 20 heures on m’a appelé pour dire qu’un guinéen a été tué. Le matin j’ai appelé l’ambassadeur, nous sommes allés voir le corps à la mosquée. Nous avons dit que ce n’est pas normal. Quand on tue quelqu’un, il ne faut pas se précipiter à enterrer le corps, parce que quelque soit la situation de la personne, c’est un être humain.  S’il est tué on doit savoir les raisons et l’assassin doit être poursuivi. Donc j’ai demandé à l’ambassade de porter plainte contre les assassins. On a appelé l’inspecteur général de la police pour lui dire que nous voulons une enquête. C’est dans ça qu’on nous a dit « non » ce n’est pas vrai parce qu’ils n’avaient jamais vu une délégation guinéenne en Angola » ; déclare t-il.

Poursuivant,  le ministre des guinéens de l’étranger, a laissé entendre qu’il se trouve un grand fossé entre l’ambassade de Guinée en Angola et la communauté guinéenne. Selon lui, il faut avoir le courage de le dire solennellement,  mais les ambassadeurs guinéens à l’étranger s’en fichent des guinéens.

Il a ensuite affirmé qu’en Angola, ce sont les ressortissants de la moyenne Guinée et de la haute Guinée qui sont beaucoup plus nombreux. ‘’Malheureusement, ils ne se parlaient pas depuis plus de trois ans. Sans aucune raison considérable. Avant de quitter ils ont été réconciliés et on leur a demandé d’être juste des simples guinéens sans distinction d’ethnies’’, a ajouté le Bantama Sow.

Parlant de l’image de la Guinée à l’étranger, le ministre Sanoussy Bantama Sow explique : « la chancellerie de l’ambassade de Guinée en Angola, quand je l’ai visité j’avais honte. Le siège du quartier Bondabon à Dubréka est plus présentable que la chancellerie de Guinée en Angola. Alors que l’ambassade de la guinée, c’est la Guinée ça !» ; a-t-il déploré.

Puis d’ajouter : ‘’l’ambassade représente l’image de la Guinée. Si un investisseur angolais doit venir en Guinée, c’est par l’ambassade il doit passer d’abord. Mais dans les ambassades comme ça aucun investisseur ne peut venir à plus forte raison un ministre’’ ; a-t-il soutenu.

Fatoumata Keïta

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 15

Créé le 13 juillet 2014 18:05

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces