Sékou Bembeya Diabaté au colonel Doumbouya: « A cause de Sékou Touré laissez-nous tranquille… »

Sékou Diabata alias diamond fingers

CONAKRY-Dans les cités « Cameroun et de Camayenne », située dans la commune de Dixinn, dans la proche banlieue de Conakry, plusieurs habitants sont sommés de détaler de leurs maisons.

C'est le cas de l’artiste Sékou Diabaté du mythique orchestre national Bembeya Jazz, maître de la guitare mandingue moderne. Un reporter d’Africaguinee.com l’a rencontré ce vendredi 16 décembre 2022, à son domicile au quartier Cameroun.  Cet homme de culture, connu sous le célèbre sobriquet de « DIAMOND FINGERS » est sous le choc. Entretien.

AFRICAGUINEE.COM : Vous êtes sommés de quitter votre maison. Comment l’avez-vous appris ?

SÉKOU BEMBEYA DIABATÉ : J'étais dans ma chambre quand des agents du patrimoine bâti public sont venus le mercredi 14 novembre, pour mettre des croix sur la cour de mon domicile. Voyant cela, je suis sorti. C’était vers les 18 heures.

C’est un voisin qui m'a d’ailleurs alerté en me disant : grand frère, ils ont mis une croix sur votre maison. Ils nous demandent de quitter dans 10 jours. Alors, quand, il m'a dit ça. J'ai failli piquer une crise. C’est comme si on avait administré une décharge électrique sur moi. Ça été un vrai choc pour moi.

Comment avez-vous acquis cette maison ?

Pour la petite histoire, c'est quand le Groupe Bembeya Jazz a fait des preuves sur le plan national et international, le président Ahmed Sékou Touré a décidé de nous récompenser pour le service rendu à la Nation. Il a donné à chacun de nous, une maison au nom du patrimoine bâti public.

Moi personnellement, on m'a donné cette maison en 1975. Alors, depuis ce temps je vis ici avec toute ma famille. Aujourd'hui, il y a plus 14 personnes qui sont là, qui vivent avec moi. J'ai tous les documents qui attestent que la maison m'appartient. C’est ma propriété.

Quel appel avez-vous à lancer ?

Mon appel s’adresse particulièrement au président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya. J’ai envie de lui dire : S'il n'arrive pas à nous donner quelque chose, en tant que légende de cette Nation, je le prie de ne pas nous rendre misérable. Qu’on nous laisse avec le peu qu’on a.

On ne veut pas finir le restant de nos jours dans la misère, dans la souffrance. Pour l'amour Dieu, pour ses parents et pour l'ancien président Ahmed Sékou Touré, il faut nous laisser tranquille parce qu'on n'a pas là où aller.

A suivre…

Propos recueillis par Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 17 décembre 2022 13:17

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_