Scandale financier au TP : ‘’ Je me soumettrai à la loi…’’, assure Bah Ousmane

bah_ousmane_3

CONAKRY- L’actuel ministre d’Etat conseiller à la présidence de la République, Bah Ousmane a brisé le silence ce samedi, après la plainte déposée contre lui pour détournement de fond public. L’ex ministre des travaux dit garder sa sérénité et prêt à comparaitre devant les juges, a appris Africaguinee.com.

‘’Vue qu'une plainte a été déposée contre moi, contre le ministre des TP (Mohamed Traoré, ndlr) et le directeur national de l'entretien routier (Benjamin Sandouno, NDLR), je n'ai plus le droit d'en parler en détails jusqu'à ce qu'on m'interpelle devant la barre, pour ne pas influencer la procédure’’, a entamé le président de l’union pour le renouveau et le progrès (UPR).

‘’Je me soumettrai à la loi. Je n'ai nullement l'intention de m'y soustraire, sinon je naviguerais à contre-courant du combat qu'on a mené jusque-là. J'ai confiance en la justice de mon pays et je suis sûr qu'elle dira qui a fait quoi et à qui…. Vous comprendrez alors que je sois le premier à féliciter les organisations de la société civile qui ont porté plainte contre des citoyens normaux. Il n'y a aucun citoyen au-dessus de la loi. Je suis un citoyen guinéen, responsable de la gestion d'un département pendant trois ans, il y a eu des problèmes dans ce département. Donc, moi-même en conformité avec mes convictions, je me soumettrai à la loi, aux juridictions qui m'appelleront’’, a assuré le ministre d’Etat.

Poursuivant, Bah Ousmane a rappelé devant ses militants que cette affaire a fait couler tellement de salive et  d'encre, qu'on a l’impression que c'est le seul département du gouvernement. ‘’On dirait que c'est le seul département où il y a eu un changement de chef de département. Pourquoi tout ce bruit autour de ce département et de ma personne ? Vous vous souvenez que cela a commencé avant le remaniement ministériel, ça s'est poursuivi et ça continue encore. Il faut qu'on en finisse’’, tranche-t-il.

Dans cette affaire, il dit avoir agi en tant que responsable d'un département, assurant de passage que ce n'est pas aujourd'hui qu’il va donc reculer. ‘’Restez calmes et sereins (ses militants, NDLR), je n'ai pas faussé un seul instant dans cette affaire. J'ai donné des instructions qui n'ont pas été respectées. Je n'ai pas eu une longue expérience  administrative, mais je sais ce que c'est qu'un dossier. Soyez tranquilles ! Je ne peux pas demander au bureau exécutif et aux militants de l'UPR de soutenir la cause du changement au deuxième tour, représentée par le professeur Alpha Condé, et me mettre à lui couper l'herbe sous les pieds. Cela ne me ressemble pas…’’, a expliqué le ministre conseiller d’Alpha Condé.

Deux ONGs qui soupçonnent Bah Ousmane, Mohamed Traoré,  et Benjamin Sandouno d’avoir surfacturé les travaux de réhabilitation de plusieurs axes routiers de la capitale guinéenne, Conakry et de l’intérieur du pays ont porté plainte contre eux pour ‘’faux en écriture, détournement des deniers publics, trafic d’influence, corruption et suppression des documents’’. 

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 935 132

Créé le 23 mars 2014 10:00

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: