Drogue, faux médicaments : les Services spéciaux sévissent…

CONAKRY-Les agents du Secrétariat général de la présidence en charge des services spéciaux, de la lutte contre le grand banditisme et le crime organisé, ont saisi une importante quantité de produits prohibés qui étaient au marché guinéen.

Il s’agit de 152 kg de Chanvre indien, de cannabis servant à fabriquer la nouvelle mortelle appelée « kush » et de 125 kg de médicaments impropres à la consommation. La saisie a lieu à Forécariah et à Kountia. La première saisie concernant le chanvre indien, a été effectuée à la frontière Guinéo-Sierra léonaise, chez un jeune guinéen.

De la drogue saisie par la police

Selon le commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné, c’est suite à une minutieuse fouille que ces substances ont été retrouvées chez l’individu incriminé, notamment à Benna (préfecture de Forécariah, en Basse-Guinée).

« Nous avons réussi à mettre main sur une importante quantité de stupéfiants notamment de cannabis qui est la matière première dans la fabrication de la drogue qu’on appelle kush qui a endeuillé beaucoup de familles. Cette quantité qui s’élève à 152 kg était destinée à nos concitoyens. La personne a été interpelée dans sa maison », a indiqué l’officier de police.

Commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné

La deuxième saisie, concerne les produits pharmaceutiques. A Kountia, dans la commune de Coyah, 125 kg de médicaments ont été retrouvés dans une pharmacie clandestine. «Il s’agit de la pharmacie dénommée BOUNANYAH, Chez Dr SYLLA Ibrahima, la plus fréquentée par les clients», a annoncé le chef des opérations.

« Le pharmacien monsieur Ibrahima Sylla, détenteur d’un faux diplôme de pharmacien ; le propriétaire, Thierno Sadou Barry, analphabète et vendeur de matelas. Le faux diplôme a été acheté à 1000.000 Gnf; à Hadja Mafori. Les médicaments ont été approvisionnés de façon illégale… Aucun des médicaments n’a été reconnu par les établissements grossistes agréés », a détaillé le commissaire Foromo Soropogui, chef de division chargé de la lutte contre les faux médicaments.

Ces produits sont composés entre autres d’Antibiotiques, d’Anti-inflammatoires ; des solutés ; d’antalgiques ; d’antipaludéens ; d’anti hypertenseurs ; des corticoïdes ; des tranquillisants etc.

Selon le secrétaire général en charge des services spéciaux, ces substances sont à la base de la mort silencieuse de beaucoup de citoyens.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com

Créé le 14 avril 2023 09:14

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_