Révélations du Président Alpha Condé : ‘’Comment des cadres m’ont trompé pour détourner de l’argent…’’

Président Alpha Condé

CONAKRY- Des aveux et des menaces, c’était l’essentiel du discours du Président Alpha Condé ce samedi 25 juillet dans une Université de Conakry. Lors de cet échange avec des étudiants de l’Université de Sonfonia-Conakry, le Chef de l’Etat guinéen a fait des confidences et annoncé des mesures de corrections de certaines imperfections de son administration.

 « Malheureusement, je ne connaissais pas les cadres guinéens, ils m’ont piégé. Parce que pendant que moi je sécurisais les recettes de l’Etat, pour les empêcher de voler, ils ont trouvé un autre système. Ils font des contrats par exemple, ils prennent quelqu’un, pour construire, l’Université Gamal, celui qui est sérieux va dire 10 milliards, et l’autre dit 9 milliards, alors qu’il sait bien qu’il ne peut pas. Peu de temps après, au lieu de 10 milliards cela va aller  jusqu’à 20 milliards.  C'est-à-dire cela va coûter deux fois le prix.  Et c’est comme ça ils m’ont piégé pour faire des détournements  en Guinée », a accusé  le président Alpha Condé, au cours d’une rencontre avec des étudiants del’université de Sonfonia.

Restructuration et  sanctions contre les responsables des détournements…

«  J’ai mis du temps, mais l’homme apprend. Je suis un intellectuel. J’ai compris ce système-là.  Alors nous avons fait une restructuration avec la Banque Mondiale, et désormais  les détournements des marchés,  nous allons commencer à combattre. Et  ne soyez pas surpris si vous  entendez que des fonctionnaires ont été suspendus et des ministres n’ont pas été reconduits. La sécurité,  la justice et l’administration, quand on aura fini de les reformer, on aura un véritable Etat.  Nous avons commencé mais nous sommes encore loin.

Honnêtement,  pour que la Guinée soit bien gérée,  il faut une nouvelle génération.  Je ne peux  pas avoir la prétention de changer l’esprit des gens qui sont âgés de plus de 50 ans, qui depuis 30 ans gèrent d’une certaine façon. Là aussi, ils nous ont piégé, comment ? Les syndicats ont profité de la faiblesse du Gouvernement  pour faire passer l’âge de la retraite de  60 ans à 65 ans. Comment on peut le faire dans un pays où 70% de la population à moins de 30 ans.  Voilà l’égoïsme des cadres », a asséné le président.

 Selon Alpha Condé, un pays ne peut pas avancer dans le mensonge et dans l’ethnocentrisme, c’est pourquoi, il a dit qu’il  a hérité d’un pays et non d’un Etat.

 

BAH Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

Créé le 26 juillet 2015 20:34

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces