Réunification de la CEDEAO : que peut faire le général Mamadi Doumbouya ?

CONAKRY- La communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tente de trouver solution au retrait du Niger, Mali et Burkina Faso de l’organisation. Pour y arriver, les dirigeants du bloc sous-régional comptent confier cette mission au général Mamadi Doumbouya pour jouer un rôle de leadership et ramener les Etats membres de l’AES (L’Alliance des États du Sahel).

Interrogé sur cette démarche de la Cedeao, Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, président de l’UDRP (Union démocratique pour le renouveau et le progrès) pense qu’il faudra attendre le général Doumbouya à l’épreuve pour juger sa capacité ou non de résoudre l’équation.

Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou

« Par rapport à cette mission qui a été confiée au président de la transition guinéenne, il va de soi. Moi je crois qu’on va le juger à l’épreuve, parce que ce sont tous des panafricanistes. Mais il faut faire la remarque, au moment où la délégation guinéenne était en train de supporter que la Cedeao est devenue une Cedeao des leaders, je crois que la délégation de la Cedeao est venue clairement dire que c’est une Cedeao des peuples, une grosse nuance, c’est simplement pour aux uns et autres de traduire ceux qu’ils pensent en actes concrets », explique Dr Kpoghomou.

Pour le président de l’UDRP, si on confie une mission au président de la transition, c’est pour qu’il aille effectivement convaincre ses pairs que l’organisation sous-régionale n’est pas une Cedeao de l’union des leaders ou en clubs comme certains le disent mais plutôt une Cedeao des peuples.

« La mission qu’on lui a confiée aura pour rôle de mettre ce cas particulier en valeur afin qu’il aille convaincre ses pairs de retourner à la table (à la maison) parce que unis nous sommes forts mais quand nous sommes désunis nous sommes à la portée de tout le monde », analyse Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou.

Parlant des chances pour le dirigeant guinéen de réussir cette mission si toutefois elle se concrétisait, ce responsable de l’ANAD déclare : « Vous savez, le feu président Ahmed Sékou Touré aimait dire que l’homme est un inconnu connu et inconnu, inconnu. Le président a des atouts que nous on ne connait pas. En réalité nous n’avons pas encore vu ce qu’il a fait dans le cadre du retour en Guinée à l’ordre constitutionnel dans un cadre apaisé. Mais s’il faut au-delà, il faut convaincre ses pairs qui ont carrément quitté la CEDEAO, ce serait une bonne chose. Peut-être il pourrait répercuter ça en Guinée », espère le président de l’UDRP.

A suivre

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 15 juin 2024 20:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces