Retrait des agréments et fréquences de médias : Que va faire le mouvement syndical ?

CONAKRY- La fermeture de « Djoma Fm-tv, Espace Fm, Fim Fm et Sweet Fm » entraînera des pertes d’emplois assez importants dans ces « empires médiatiques » privés de Guinée. Alors que le Gouvernement défend sa décision, la classe ouvrière, elle reste encore muette.

Interrogé par Africaguinee.com à ce propos, le secrétaire général de l’USTG a déclaré que que le sujet n’est pas à l’ordre du jour au niveau du mouvement syndical. « Nous ne nous sommes pas encore retrouvés autour de ce sujet », a indiqué Abdoulaye Sow, un des acteurs clé du mouvement syndical guinéen.

La décision des autorités de fermer ces radios et télés est intervenue alors que dans sa plateforme revendicative, les défenseurs de la classe ouvrière exigeaient la levée des restrictions imposées à certains médias. Interpelé, le secrétaire général de la FESATEL fait savoir que pour le moment, la grande instance dirigeante du syndicat n’a pas été officiellement saisie.

Comme il y a un syndicat du secteur de la presse, nous attendons de voir sa position. Si on est officiellement saisi, on va agir. Il y a une menace de pertes d’emplois, je suis sûr que le gouvernement prendra des mesures allant dans le sens de trouver une solution. Il s’agit du problème d’un secteur. Donc, il faudra que le syndicat des professionnels de la presse guinéenne (SPPG) saisisse officiellement la centrale syndicale CNTG. En ce moment, nous allons nous associer au combat. Nous avons appris qu’il y a des radios qui sont fermées mais nous n’avons pas été informés d’emplois perdus”, a réagi Abdoulaye Barry.

Toutefois, un autre leader syndical a confié que des réflexions sont en train d’être menées en vue de réagir à la situation relative à ces médias victimes de retrait de leurs agréments et fréquences.

Nous sommes en train de réfléchir et voir techniquement ce qu’il y a lieu de faire par rapport à ça. C’est sûr que les jours à venir des actions concrètes seront enclenchées, parce qu’à l’allure où on va, on est mal parti”, a dit à qui veut l’entendre un syndicaliste ayant requis l’anonymat.

Selon nos informations, le Syndicat des professionnels de la Presse de Guinée (SPPG) anime une conférence de presse ce lundi 27 mai 2024, dont le thème porte sur la Situation des médias dont les agréments et les fréquences ont été retirés depuis le mercredi 21 mai 2024.

Quant à la Haute Autorité de la Communication, elle n’a pas encore réagi.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 27 mai 2024 09:55

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_