Résultats provisoires : L’opposition rejette et prend une décision !

lopposition_decide

CONAKRY- A l’issue d’une rencontre tenue au QG de l’UFDG, ce jeudi, l’opposition républicaine a décidé de rejeter ‘’de la manière la plus catégorique’’ les premiers résultats qui viennent d’être rendu public, par la CENI, a appris Africaguinée.com.

En annonçant cette décision, le leader de l’union des forces républicaines (UFR), au nom de ses pairs, annonce également le retrait de leur représentant au niveau du bureau de centralisation des votes à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

 « Nous avons décidé, pour bien marquer notre volonté de rejeter les résultats frauduleux de ces élections, de retirer dès maintenant, nos représentants à la centralisation à la CENI. Ils ont été dépêchés auprès de cette institution pour  mieux nous éclaircir sur les questions qui se posent chaque fois qu’un dossier arrive avant qu’il ne soit publié. Nous avons décidé de leur demandé de se retirer,  parce que jusqu’à maintenant, on ne leur donne même pas la possibilité d’intervenir, de poser des questions, de demander des éclaircissements ou eux-mêmes d’apporter des éclaircissements », a expliqué Sidya Touré.

« Nous avons dis très clairement, l’opposition n’acceptera pas ce tripatouillage électoral, dont l’objet est de nous ramener à un parti unique qui va prendre les 80 à 90 pour cent de l’Assemblée nationale. Dans ces conditions, les élections n’auraient servi à rien », a déploré l’opposant.

L’ancien premier ministre précise que l’opposition ‘’est allée  à ces élections’’, pour dit-il, « apaiser la situation dans notre pays ».

«  Nous avons renoncé aux marches, accepté les accords du 03 juillet, l’objectif était que le débat se porte à l’Assemblée et qu’il quitte la rue. Mais pour qu’il y ait débat à l’Assemblée, il faut qu’il y’ait l’opposition.  Si c’est un débat entre les représentants du RPG, je pense qu’ils peuvent se passer de nous », justifie le leader de l’UFR.

Il faut souligner que ce rejet des résultats concerne, notamment Fria et de Dubreka, où l’opposition considère qu’il existe des ‘’contentieux de manière très claire’’. 

« En ce qui concerne Dubréka, des urnes ont été découverts chez les chefs de quartiers dans le cadre de bureau de vote fictifs. Ils ont été arrêté le chef de quartier, puis libéré. Ceux de l’opposition qui ont dénoncé sont encore maintenus au niveau de la gendarmerie. A Tondon, des sous-préfets ont fabriqué des procès verbaux qui sont arrivés le lundi soir et qui viennent modifier un vote alors qu’un huissier a été dépêché par l’opposition pour aller constater les faits. Le jeune homme qu’on a cherché à corrompre a déposé les 5 millions GNF qu’il a reçu du sous préfet. Et cette modification de PV à Tondon créé une avance qui n’est pas du tout conforme au vote des électeurs de cette circonscription », a dénoncé M. Touré.

Pour annoncer la suite de leur décision, les leaders de la classe politique de l’opposition, décident d’organiser une conférence de presse vendredi, à Conakry.

Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664  93 46 24

Créé le 4 octobre 2013 10:44

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_