Réquisition de l’armée, cas des partis politiques : Saloum Cissé répond à Mory Condé…

Saloum Cissé, Secrétaire Général du RPG arc-en-ciel

CONAKRY-Le Secrétaire Général du parti RPG Arc-en-ciel vient de répondre au ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Alors que Mory Condé menace de retirer les agréments des partis politiques ayant appelé à manifester, Saloum Cissé prévient.

Selon ce dirigeant de l’ancien parti au Pouvoir, même si les autorités de la transition prennent un décret pour dissoudre tous les partis politiques, ces derniers renaîtront de leurs cendres. M. Cissé affirme que les partis membres des forces vives de Guinée ne sont pas du tout inquiétés par les menaces proférées par le ministre.

« Les partis politiques existent depuis des années. Ce qui est sûr, la Guinée ne restera pas dans cette situation exceptionnelle. Même s’ils prennent le décret de dissoudre tous les partis politiques aujourd’hui, ils vont renaître après de leur cendre. C’est clair. Donc, nous n’avons pas d’inquiétude à ce niveau. Cela ne nous effraye en rien », a déclaré le Secrétaire Général du parti de l’ancien président Alpha Condé.

Le 10 mai dernier, les forces vives qui s’opposent à la façon dont la transition est conduite ont repris les manifestations. La première mobilisation non autorisée par la junte s’est soldée par la mort de trois personnes, selon le Parquet Général près la Cour d’Appel de Conakry, sept selon les forces vives. Face à l’enlisement des violences, le Gouvernement a décidé de réquisitionner l’armée pour appuyer les forces de police et de gendarmerie dans le maintien de l’ordre. Une décision que ce dirigeant du RPG-arc-en-ciel dénonce.

« Nous tous, notre souhait ce qu’il y ait l’accalmie dans notre pays. C’est notre souci. Mais on ne peut pas militariser le pays d’une certaine manière. Quand les gens n’ont pas la volonté d’aller à l’affront, il ne faut pas les pousser à l’affront. Nous au sein des partis politiques, notre volonté est d’exprimer notre position de façon pacifique. Quand on dit qu’on veut se retrouver quelque part et qu’on trouve que tout est militarisé vous voyez ce que cela fait ? Il ne faut pas qu’on pousse les gens vers l’extrémisme inutilement. Ce qu’il faut pour la Guinée, c’est la paix. Le fusil n’arrange rien, absolument rien… », déclare M. Saloum Cissé.

Le fusil ne résout rien

Ce mercredi 17 mai, le mot d’ordre lancé par les forces vives n’a pas été suivi. Aucun trouble à l’ordre public n’a été enregistré. Alors que le gouvernement se réjouit de cette journée de calme saluant le professionnalisme de l’armée, de la police et de la gendarmerie, le Secrétaire Général de l’ex parti au pouvoir appelle à l’apaisement et au dialogue. Il précise si les forces vives n’ont pas voulu aller à l’affront, c’est pour éviter un bain de sang.

« Il faut prôner l’apaisement, le dialogue. Ils ne sont pas propriétaires de la Guinée, la Guinée appartient à nous tous. Ce qu’il faut, c’est la paix. Nous ne voulons pas un bain de sang pas du tout. Ce qui fait que nous, quand ils veulent tuer, nous reculons puisque notre intention n’est pas de livrer les militants à la tuerie. Nous n’avons pas de fusils. Pourquoi réquisitionner l’armée ? » a-t-il déclaré.

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 18 mai 2023 12:32

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_