Reprise de vente de l’essence : les stations-services refoulent du monde à Conakry

CONAKRY- Suite à l’annonce par le gouvernement de la reprise de la vente de l’essence dans les stations-services à partir de ce samedi 23 décembre, automobilistes et motocyclistes ont convergé tôt ce matin chez les pompistes en vue de s’approvisionner en carburant.


Dans son communiqué d’hier vendredi sur la reprise de la desserte en essence, le gouvernement a fixé la quantité de litres à servir aux détenteurs  d’engins : 25 litres par véhicule,  5 litres au maximum par moto et tricycle. Les autorités ont toutefois interdit la vente de l’essence dans les bidons.

Dans la capitale guinéenne, le constat révèle que ces mesures sont respectées à la lettre. Chez les stations-services, partout c’est des longues files d’attentes.

À la station de carburant de Kissosso dans la commune de Matoto, pour éviter la pagaille, le gérant principal et les pompistes ont mis en place une stratégie interne. Ils ont décidé  de dissocier, le service de motos à ceux de la voiture.

Pour appuyer cette initiative, des jeunes volontaires venus des quartiers environnants utilisent la méthode de premier venu -premier servi tout en veillant au respect scrupuleux de cette loi.  Yamoussa Conté fait partie de ces jeunes volontaires sur place depuis 6h du matin. «  Vous savez que depuis plusieurs jours les motards ne travaillent pas donc, vouloir laisser les gens venir comme ils veulent à la station forcément il y aura de la pagaille. C’est pour éviter cela que nous avons décidé de définir un règlement tout en veillant à son respect. Il y a des gens qui sont venus depuis 6h et si quelqu’un vient à 8h pour le servir devant d’autres, ça va créer de la pagaille. Ce que nous nous faisons, c’est de demander à tous les motards de se calmer et les rassurer que chacun sera servi.  » précise-t-il.

Des motards impatients qui sèment le désordre sont mis à la disposition des agents de sécurité pour être expulsés des rangs.  Moussa Magassouba vient d’obtenir les 5 litres conformément au principe. Il se réjouit d’avoir été servi .  » Je viens d’être servi et je suis très content ce matin. Depuis plusieurs jours mon grand frère est malade  et hospitalisé, pour tout déplacement c’est moi qui l’assure. L’État a pris une bonne décision de limiter à seulement cinq litres par moto. Je demande aux autres de respecter la ligne car depuis 9h je suis là »,  a-t-il lancé avant de démarrer son engin et vaquer à son chemin.

Dans certains cas, il arrive qu’on assiste à une vive tension entre pompistes et automobilistes. Dans une station-service à Kipé centre émetteur, commune de Ratoma les esprits s’échauffent au point que les riverains craignent que ça ne déborde.  Jusqu’au moment où nous rédigions ce texte, les citoyens étaient encore dans les longues files  d’attentes en attendant d’être servi, en essence.

Sayon Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le 23 décembre 2023 12:29

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces