Report de la rencontre entre Cellou Dalein et Alpha Condé : Qu’en pense Lucien Guilao ?

Lucien Guilao    Photo-Africaguinee.com

CONAKRY- L’actuel Directeur de l’Office national de la formation et du perfectionnement professionnel, Lucien Guilao, s’est exprimé sur la décision du Chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo de reporter sa rencontre avec le Président Alpha Condé.

Nous vous invitons à lire la réaction de l’ancien Ministre Lucien Guilao…

 

Je fais partie de ceux qui croyaient avoir bien évalué l'utilité et la portée de la mise en place de l'institution de chef de file de l'opposition.

J'avais pensé qu'avec cette institution on aurait assisté à des débats de haut niveau qui viendraient renforcer notre jeune démocratie.

J'avais aussi pensé qu'avec cette institution l'opposition aurait fonctionné avec plus de cohésion et de synergie d'actions dans la prise de décisions.

Mais je constate que les débats sont toujours aussi bas, et que la synergie d'action et la cohésion de cette opposition n'interviennent que lorsqu'il est question de prendre la rue, d'organiser des journées villes mortes ou des conférences de presse incendiaires.

Lorsqu'il s'agit de détruire, là on voit une opposition fusionnelle en phase avec elle même, mais lorsqu'il s'agit de prendre les décisions qu'il faut dans l'intérêt supérieur de la nation, on assiste à des dysfonctionnements.

Pour revenir, à Monsieur Cellou Dalein Diallo, je pense qu'un des devoirs du chef de file de l'opposition est de défendre les intérêts supérieurs de la nation, plutôt que de mettre en péril la nation elle même.

Il aurait du saisir cette occasion pour se faire entendre, mais il a préféré botter en touche en avançant des arguments d'une faiblesse inouïe.

Monsieur Cellou Dalein Diallo, s'est comporté en chef de parti plutôt qu'en patron d'une Institution Républicaine.

La décision de décliner cette invitation a été prise au sein de son parti et sans consulter d'aucune façon les autres partis de l'opposition dont il est le chef de file. A mon avis c'est une faute grave pour quelqu'un qui se réclame de toutes ses forces , être un Républicain.

L'institution Républicaine qu'il incarne est dans l'obligation de promouvoir la concertation directe dans le cadre d'un dialogue politique sur des question d'intérêt national.

J'avoue ne rien comprendre, par ce que quand on est chef de file de l'opposition avec la prétention d'être le futur chef d'Etat Guinéen, on doit pouvoir supporter la pression et accepter le dialogue direct avec  le Président de la République.

Tu as des griefs en l'encontre du chef de l'Etat et de sa gouvernance, et tu déclines l'invitation à discuter en tête à tête que celui ci t'adresse. L'occasion était pourtant belle pour se faire entendre, pour faire des propositions qui auraient pu faire cesser les violences politiques.

J'ai la vague impression que Monsieur Cellou Dalein Diallo, pense être plus audible étant perché sur le capot d'un véhicule au milieu d'une foule de gamins lors des manifestations, plutôt qu'à 2 mètres du président de la République lors d'un entretien à bâton rompu, à l'abri des regards, des jets de pierres et des gaz lacrymogène.

La défection du Chef de file de l'opposition, vient confirmer encore une fois que cette opposition est une opposition d'actes et d'occasions manqués.

 

Africaguinee.com

Créé le 9 mai 2015 12:54

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces