Remaniement ministériel : ‘’On ne peut pas faire des procès d’intentions…’’

23652
CONAKRY- L’ancien Premier ministre de la transition de 2010 vient de se prononcer sur l’annonce du Chef de l’Etat de procéder très prochainement à un remaniement ministériel.  Jean Marie Doré estime qu’il est encore prématuré de faire un jugement sur cette annonce du président de la  République, a appris Africaguinee.com.
 
"Il n’a pas encore nommé, on ne peut pas faire un procès d’intention. Nous allons attendre quand il nommera, on verra si ce qu’il dit est en harmonie avec  la réalité", a réagi ce matin le président de l’Union pour le Progrès de la Guinée, au micro de notre reporter. 
 
Pour Jean Marie, "il faut attendre qu’il (le chef de l’Etat, ndlr) ait posé les actes, en ce moment-là on verra, si on a placé des hommes compétents ou pas", a insisté l’honorable. 
 
A la question de savoir si son parti serait  prêt à  participer à un tel gouvernement si toutefois les compétences recherchées par le chef de l’État, se trouvaient au sein de son parti, le leader de l’UPG estime que cette éventualité n’est que de l’imaginaire, "Ce sont des suppositions, on ne gouverne pas dans l’imaginaire, il faut attendre qu’il ait pris les décisions !Je ne fais pas des spéculations dans le vide. Il s’agit de gérer la Guinée, s’il vous prend comme ministre de la communication, si vous êtes compétent, on va s’en féliciter, mais si vous n’êtes pas compétent, ça ne veut pas dire à priori que si vous êtes ministre de la coopération, vous ne serez pas un homme capable ! Ce sont des histoires!’’, a expliqué l'honorable Doré.
 
"Pour qu’on soit concret, pour que les commentaires  soient corrects, il faut attendre qu’il ait pris l’acte, en ce moment là on va juger ! Je n’ai pas le droit de faire des spéculations dans le vide. Ce n’est pas correct! Il (Alpha Condé) ne dit pas que c’est dans trois ans, alors attendons !’’, a insisté le leader de l’UPG. 
 
Devant la communauté Baga, Alpha Condé avait  promis samedi ‘’l’excellence’’ en vue de faire de l’année 2014, une année de travail. ‘’Ce sera l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. On ne tiendra plus compte du nombre de Soussou, de Peulh, de Malinké ou de Forestiers pour former le gouvernement. On mettra des compétents, des travailleurs’’, avait assuré le Chef de l’Etat.
 
Nous y reviendrons.
 
  Diallo  Boubacar 1 
Pour Africaguinee.com
Tel : (0087224) 664 935 132
 
Créé le 30 décembre 2013 18:56

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_