Relance du dialogue : Ce que Dr Faya et ses alliés exigent de la junte

Dr Faya Milimono, président du Bloc Libéral

CONAKRY-Alors que le Gouvernement peaufine son plan de travail en vue de la relance du dialogue social et politique, les coalitions politiques affûtent leurs armes, non sans poser des exigences. C’est le cas de la coalition pour la rupture dirigée par Dr Faya Milimouno. Ce bloc politique affiche son opposition à toute démarche d’exclusion dans la conduite des pourparlers.

« Ce que nous exigeons, nous l'exigeons de nous-mêmes et nous l'exigeons de tout le monde. Premièrement, qu'on considère que tous les Guinéens sont importants et qu'on ne peut pas exclure quelqu'un qu'il soit un acteur social ou un acteur politique. Tous les Guinéens sont importants », a martelé M. Milimouno.

La relance du dialogue politique est annoncée à la mi-septembre en cours. Alors que le quatuor « ANAD, RPG, CORED, FNDC Politique » exige la libération des détenus politiques mais aussi la cessation de ce qu’il considère comme des « harcèlements judiciaires », le leader du Bloc Libéral affirme que ce qui est lié aux questions de justice doit être géré à part.

Lire aussi-Relance du dialogue en Guinée : L'autre pomme de discorde…

« Si on va parler des problèmes d'ordre juridique autour de la table, ce n'est pas dire que ce n'est pas important mais c'est un agenda qui est personnel. Ce n'est pas commun. Donc, il faut qu'on se focalise sur ce qui concerne l'ensemble des Guinéens », a-t-il martelé, convaincu que les guinéens peuvent s'entendre.

De quoi va-t-on discuter ?

« Nous avons la conviction qu'on peut s'entendre, mais il faut que tout ce qui est lié aux questions de justice soit géré à part parce qu'on ne doit pas les mélange avec les sujets de débat qui sont communs à l'ensemble. Il s'agit du recensement général de la population et de l'habitat, le recensement administratif à vocation d'Etat civil, le recensement électoral, l'élaboration de la constitution, la soumission de cette constitution à un référendum, l'élaboration des lois organiques, l'organisation des élections », a déclaré Dr Faya Millimono.

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le 14 septembre 2022 10:22

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm