Recensement général de la population: Pourquoi la région de kankan est la plus peuplée en Guinée ?

rgph

CONAKRY- A l’occasion de la présentation des résultats préliminaires du troisième recensement général de la population et de l’habitat en Guinée ce mercredi à Conakry, le directeur du bureau central du recensement, Mamadou Bandian Diallo  a fait le point de la situation en expliquant les raisons de l’augmentation de la population dans certaines régions,  a appris Africaguinee.com.

« Ce n’est pas obligatoire que la population de  la capitale soit supérieure  à la population des autres  entités administratives.  Il faut que les gens regardent dans chaque préfecture quelle est l’activité prédominante.En haute-guinée,  l’exploitation minière entraine obligatoirement des flux migratoires importants. D’autres qui  font des activités de commerces  viennent compléter la population résidente », a avancé  le directeur du bureau central du recensement.

Puis de préciser que ‘’ l’immigration et la pauvreté sont   la cause de ce faible chiffre fourni dans certaines régions, notamment à Conakry'' avant d'ajouter: ''Il n’y a pas de raison que nous gonflions les chiffres’’.

Dans ses explications,  il a déclaré que  partout la population a augmenté, sauf dans la région de Mamou et que ce n’est pas une première fois qu’une région de l’intérieur du pays dépasse la capitale.

  « En 1983 le recensement de la population était à  N’zérékoré à 15, 9 %, Labé 13,8%, Kankan 13,7%. Pour 1996, nous avons recensés  7 156 406 (sept millions cent cinquante six milles quatre cent six)  habitants;  le contexte n’était pas le même, il y a  une évolution. A l’époque, N’zérekoré était la région la plus peuplée il avait obtenu 18,8% après vient  Conakry qui garde son statut qui est passé de 710 000 à 1 82 000. Avec ces résultats préliminaires la région de kankan vient en tête avec 18,7% », a affirmé en substance Mamadou Bandian Diallo.

S’exprimant, sur les causes réelles  de l’augmentation très élevée au  niveau de certaines préfectures,  il a indiqué que cela doit être le fait de la migration .Selon M. Diallo, les effectifs qui vient d’être  donnés  sont très loin des perspectives démographiques qui ne sont pas vérifiables.

« Les perspectives sont fondées sur la croissance de la population en 1996. Il y a eu des changements importants, les refugiés étaient présents en Guinée qui sont partis», souligne-t-il.

Par ailleurs, le directeur du bureau  central de recensement rassure que les effectifs publiés ne font l’objet d’aucune manipulation.  Donc, il n’y a pas lieu selon lui, de polémiquer sur les chiffres.

A rappeler que selon les résultats publiés le  13 juin  dernier par le gouvernement guinéen, la Guinée est peuplée de  10 628 972 habitants en 2014.

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 655 31 11 14

 

 

Créé le 17 juillet 2014 14:13

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces