Recensement général de la population : Couacs et tristesses des agents recenseurs…

Populations guinéennes

FORECARIAH- Le recensement général de la population lancé fin février, par le gouvernement guinéen, ne fait pas que des heureux. Plusieurs agents recenseurs se plaignent aujourd’hui de leur situation notamment avec le non paiement de leurs primes, a constaté Africaguinee.com.

A Maférinya, localité se trouvant dans la préfecture de Forécariah, les agents recrutés pour le recensement biométrique de la population ont exprimé en début de semaine leur colère sur le retard  de leurs primes de formation. Le ministère du plan leur devrait chacun la coquette somme de 180. 000 francs guinéens.

Très déçus, les agents recenseurs exigent d’être payés les arriérés et les primes de recensement avant de passer à l’étape suivante du recensement.

A Kindia aussi, la désillusion est à la hauteur de l’espoir, apprend-on. Les  agents recenseurs attendent toujours leurs primes de formation avant d’entamer le recensement proprement dit.

Le 05 mars dernier, c’est agents recenseurs déployés à Lélouma qui étaient eux aussi en colère pour le non paiement de leur per-diem. Eux avaient poussé leur témérité jusqu’à menacer de prendre en otage  une autorité locale.

Notons que le troisième recensement général de la population et de l’habitation est une opération de grande envergure nationale. Il constitue  un élément clé dans la mise en place d’une base des donnés démographique et cartographique.

 

Fatoumata Keïta

Pour Africaguinee.com

Créé le 13 mars 2014 18:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces