Rapatriement des guinéens bloqués en Tunisie: La junte veut « agir vite »…

CONAKRY-Entamé le 03 mars dernier, le processus de rapatriement des Guinéens en situation de détresse du côté de la Tunisie a connu un temps d’arrêt. Ce vendredi 31 mars 2023, les opérations ont recommencé avec l’arrivée du 5ème convoi. Le vol de ce soir avait à son bord 49 personnes.

Le colonel Mamadi Doumbouya qui s’est personnellement impliqué dans la résolution de cette crise, a mis la pression sur son gouvernement pour aller au plus vite dans le processus.

Désormais, les autorités de la transition veulent accélérer les retours volontaires des guinéens qui en expriment la demande, selon le Dr Morissanda Kouyaté, ministre des affaires étrangères et des Guinéens établis à l’étranger.

« Le travail qui a été commencé en Tunisie, sur instruction du président de la Transition se poursuit. Il y a eu une interruption technique parce qu’il faut prendre toutes les dispositions pour que nos compatriotes voyagent dans des bonnes conditions. Nous avons le cinquième convoi qui est là avec 49 de nos compatriotes. Parmi ceux qui sont revenus aujourd’hui, nous avons deux malades. La même procédure va continuer samedi« , a déclaré le chef de la diplomatie guinéenne.

La semaine dernière, des guinéens ont manifesté devant le consulat de Guinée à Tunis pour demander de l’aide. Ce cri de détresse semble avoir été entendu par le colonel Mamadi Doumbouya qui a donné des instructions à son gouvernement.

« Le président nous a dit qu’il faut que le travail soit totalement terminé. Aucun compatriote voulant revenir ici ne doit être laissé pour compte« , a indiqué Dr Morissanda Kouyaté.

Le premier ministre, présent à l’accueil de ces Guinéens a réitéré la détermination du gouvernement à aller jusqu’au de cette opération.

 » Nous allons continuer cet exercice partout où il y a un guinéen en détresse qui exprime le désir de revenir chez lui. On mettra tous les moyens pour que ces compatriotes puissent revenir en Guinée », a promis Dr Bernard Goumou.

Selon Ibrahima Diallo, un des rapatriés de ce vendredi, malgré la pression internationale, les actes xénophobes contre les Africains subsahariens continuent toujours en Tunisie.

« Même dans la circulation quand tu croises un tunisien il faut lui céder le passage pour éviter d’avoir des problèmes. Pendant ce mois de Ramadan certains nous donnaient des aliments pour la rupture, le consul aussi faisait un peu de geste mais les candidats au retour volontaires sont nombreux. Mais nos amis qui sont là-bas souffrent encore parce qu’ils dorment dehors« , a indiqué le jeune migrant de retour. Depuis le 03 mars 2023, au total 247 personnes (hommes/femmes et enfants) ont été ramenés au pays.

Siddy Koundara Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 664 72 76 28

Créé le 1 avril 2023 03:24

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,