Projet de loi de finances 2014 : Hadja Rabiatou Diallo répond aux accusations de l’opposition…

23496
CONAKRY- La présidente du Conseil National de la Transition (CNT), Hadja Rabiatou Sérah Diallo, vient de réagir face aux accusations de l’opposition qui dénonce le dépôt du projet de loi de finances par le gouvernement guinéen au niveau de son institution, a appris Africaguinee.com.
 
Hadja Raiatou Sérah Diallo, qui a été interrogée par notre rédaction, a rappelé que le décret convoquant les nouveaux élus à l’Assemblée Nationale n’a toujours pas été signé par le président de la république. Par conséquent, dit-elle, le CNT, en se basant sur l’article 157 de la constitution, va continuer à légiférer jusqu’à la mise en place du nouveau parlement.
 
La président du CNT a rappelé que le non fonctionnement de son institution avant même la mise en place de l’Assemblée Nationale va créer un “vide juridique“ qui pourrait avoir des “conséquences financières énormes“.
 
Dans une déclaration rendue publique ce mardi, l’opposition guinéenne a estimé qu’en “acceptant d’adopter ce budget et en procédant à une interprétation abusive de l’article 157 de la Constitution disposant que le CNT reste en place jusqu’à l’installation de la nouvelle assemblée,  les membres de cette institution prendraient une lourde responsabilité devant le Peuple de Guinée et se rendraient coupables d’une imposture grave en se substituant aux députés légalement et légitimement reconnus“.
 
Par ailleurs, elle a aussi exigé du Gouvernement le retrait de ce projet de Loi de finances. 
 
   Bah Aissatou
   Pour Africaguinee.com
   Tél : (+224) 664 93 46 23        
 
Créé le 18 décembre 2013 09:30

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: