Oyé Guilavogui retourne en prison: Le juge tranchera sur les exceptions…

CONAKRY- Accusé  de « détournement d deniers publics, enrichissement illicite et blanchiment de capitaux’’, l’ancien ministre de l’environnement s’est présenté devant la chambre de jugement de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) ce mercredi 22 mars 2023.

Mais tout comme dans « l’affaire Etat guinéen contre Mohamed Diané », le président de la chambre de jugement de la CRIEF est appelé à départager la défense de Oyé Guilavogui et le parquet avant l’ouverture des débats sur le fond de ce dossier.

Pour cette première audience, Oyé Guilavogui n’a pu que décliner son identité à la barre. Après cette étape, c’est l’avocat du prévenu qui a pris la parole pour soulever une question préjudicielle.

Dans ses réquisitions, Me Salifou Béavogui a expliqué que l’ordonnance qui a renvoyé son client devant la chambre de jugement est frappée d’un effet suspensif dès lors que le pourvoi du procureur spécial Aly Touré est toujours pendant par devant la Cour Suprême.

Selon lui, il faudrait que la Cour Suprême tranche d’abord sur la question portant sur la mise en liberté de son client avant d’ordonner ou pas son jugement devant la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF).

Après plusieurs heures de débats entre l’avocat de Oyé Guilavogui et le parquet soutenu par les avocats de la partie civile, le président de la Cour, Alhassane Mabinty Camara a décidé de renvoyer l’affaire au mercredi 29 mars 2023 pour décision être rendue sur cette demande faite par la défense de l’ancien ministre, Oyé Guilavogui.

Affaire à suivre !

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: 00224 666 134 023 

Créé le 22 mars 2023 17:19

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_1