Prix Littéraire Williams Sassine : Les noms des lauréats de la 4ème édition dévoilés…

CONAKRY-Les lauréats de la quatrième édition du « Prix littéraire Williams Sassine » sont connus. Leurs noms ont été dévoilés, ce samedi 8 juin 2024 lors d’une cérémonie tenue dans un réceptif de la place en présence du Ministre de la Culture Moussa Moise Sylla et de plusieurs personnalités du monde littéraire et universitaire ainsi que d’anciens Premiers ministres.

Au terme d’un processus rigoureux trois heureux gagnants ont été déclarés lauréats de la quatrième édition du Prix littéraire international Williams Sassine. Ce sont par ordre de mérite :

  • Mme Konan Attian Rose Manuella (Côte d’Ivoire) pour SITCA (15,81/20);

  • Alpha Seck (Maroc) pour Rime (15, 38/20);

  • Gracien Barmenga (RDC) pour Conséquences (14, 38/20)

Le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Moussa Moïse Sylla a salué cette initiative du CIRD (Centre d’Innovation de la Recherche pour le Développement).

« Cette cérémonie revêt un caractère particulièrement significatif car elle célèbre non seulement l’œuvre exceptionnelle d’un grand écrivain guinéen, mais aussi l’importance capitale du livre et de la lecture dans notre société. Cette cérémonie aussi importante qu’il s’agit de l’un des plus prestigieux prix littéraires de l’espace francophone du continent, et il se tient à République de Guinée. Le livre, par sa capacité à transporter les lecteurs dans des mondes imaginaires, à éveiller leur curiosité et à stimuler leur esprit critique, demeure un pilier fondamental de notre culture et de notre identité nationale. Il constitue un vecteur essentiel de transmission de savoir, de préservation de notre patrimoine et de promotion des valeurs humanistes qui nous rassemblent en tant que nation. Le prix littéraire décerné à notre regretté William Sassine vient rappeler combien la littérature guinéenne regorge de talents exceptionnels dont les voix méritent d’être entendues et célébrées », a déclaré Moussa Moise Sylla.

Le prix Littéraire Sassine est un concours littéraire international biennal initié en 2017. Il est ouvert aux jeunes talents du monde francophone, en hommage à Williams Sassine, écrivain guinéen décédé le 8 février 1997 à Conakry à l’âge de 53 ans. Pour cette 4ème édition, plusieurs pays de la zone Afrique y ont participé. La République de Guinée et la République Démocratique du Congo ont été les plus représentées. Elles ont chacune eu 14 candidats, suivies du Burkina Faso (9), du Cameroun (3) et de la Côte d’Ivoire (2). Enfin Madagascar, le Maroc, la Mauritanie, le Sénégal, le Tchad, le Togo, le Bénin et l’Algérie ont chacun un représentant.

« Le Prix Littéraire Williams Sassine vise à promouvoir les talents émergents dans le domaine de l’écriture. Il est devenu en si peu de temps, un très grand concours littéraire, grâce à la rigueur de sa sélection, à la personnalité de ses membres du jury et au nombre croissant des candidatures. Je me plais à partager avec vous l’évolution de ce concours depuis sa création lors de la journée en hommage à Williams Sassine tenue au CIRD en 2018. Pour la 1ère édition de cette même année, 11 textes sur 64 candidatures étaient venus de pays étrangers. Lors de la deuxième édition de 2020, marquée par la COVID, 12 candidatures sur 41 nouvelles étaient venues de l’étranger. En 2022, 69 candidatures sur 107 étaient venues de pays étrangers dont un, tenez-vous bien, venait de la Polynésie française. Pour cette édition 2024 c’est Madame Fatoumata Sanoh et Dr Mamadou Yaya Sow qui représentent respectivement le comité de sélection et le jury international qui nous exposeront tout à l’heure le processus de sélection qui repose, vous le verrez sur l’anonymat.

Dre Safiatou Diallo.

Dès sa première édition, le PLWS est devenu planétaire, le premier texte nous venait déjà de Houston aux Etats Unis. Le CIRD entend maintenir ce concours et le qualifier davantage, bien sûr, avec votre appui. Un appui qui nous permettrait à l’avenir de réunir dans notre pays ou ailleurs, les lauréats et les membres de jury. Pour chaque édition, les meilleurs textes sont rassemblés dans un recueil distribué dans les bibliothèques du pays. À cet égard, je tiens à remercier les éditions Gaandal pour leur soutien. J’en profite également pour exprimer ma reconnaissance à l’imprimerie Verdure pour l’accompagnement. Chaque édition rend aussi hommage à un écrivain, et cette année, nous célébrons l’héritage littéraire de Camara Laye. Nous mettons ainsi en lumière deux grands baobabs de la plume guinéenne, deux personnalités aux signatures remarquables. Camara Laye, pour sa part, se distingue surtout par une sensibilité poétique, des descriptions évocatrices et un respect pour les traditions culturelles africaines, son œuvre invite les lecteurs à une immersion profonde dans un univers où la beauté et la tradition se rencontrent harmonieusement », a expliqué Dre Safiatou Diallo.

Comment les lauréats ont-ils été désignés ? Docteur Mamadou Yaya Sow porte-parole des membres du jury explique :

« Après la réception de l’ensemble des textes, le secrétariat technique du CIRD que nous saluons pour son professionnalisme a procédé à leur codification pour que l’appréciation des textes ne souffre d’aucune subjectivité. Les textes, avec des numéros d’anonymat, ont ensuite été transmis à un comité de lecture composé de spécialistes (Professeurs de lettres, correcteurs de manuscrits, écrivains, etc.) pour en retenir 10 à soumettre au Jury comprenant deux Professeurs de Lettres Guinéens (M. Roger Kalabane et moi-même), un écrivain et critique Congolais (M. Blaise Ndala) et l’écrivain jornaliste-reporter français Olivier Roger.

Dr. Mamadou Yaya Sow

Chaque membre du Jury a pris le soin de lire les textes et de les noter en se fondant sur le respect de critères qui vont de l’originalité du texte, aux exigences de la nouvelle comme genre littéraire, en passant par le style et la qualité de la langue. Cette notation a été suivie d’une compilation par le Jury pour procéder à un classement avant de transmettre les résultats au secrétariat technique du CIRD dans le but de découvrir l’identité des lauréats », a-t-il expliqué.

 Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 9 juin 2024 07:35

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,