Pourquoi Saikou Yaya n’est pas revenu en Guinée ? L’UFR précise…

Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l'UFR

CONAKRY-Évacué il y a deux mois en Tunisie pour des raisons humanitaires, l'ancien député Saikou Yaya Barry a été aperçu lundi 26 décembre à Bissau lors d’une rencontre entre Umaru Sissoco Embalò et une équipe d'acteurs sociopolitiques guinéens.

Le Secrétaire Exécutif du parti Union des forces républicaines (UFR) était en détention à la maison centrale où il est tombé malade, quand il a été autorité de sortir du pays pour des soins. Sa présence en Guinée Bissau a offusqué le Garde des Sceaux Alphonse Charles Wright qui a averti que les services compétents tireront les conséquences de droit. Pourquoi M. Barry n’est-il pas revenu en Guinée ? L’UFR a apporté des précisions.

«Il (Saikou Yaya Barry), n'est pas revenu parce qu'il est toujours en état de convalescence. Il a suivi une première intervention chirurgicale, et à la demande de son médecin, il était invité à faire des mouvements pour qu'après, on puisse voir si l'intervention qu'il a subie a été une réussite. Je rappelle qu'il doit se rendre à la clinique encore dans deux mois, notamment en février, pour un autre greffage. Donc tout ce qu'il fait, c'est à la demande de son médecin et sous le contrôle de son médecin », a précisé Fodé Baldé.

Face aux “menaces” de Charles Wright

«Je me pose la question de savoir : est-ce que la façon par laquelle il a été kidnappé, conduit en prison était légale ?Il est tombé malade et évacué, il a perdu de façon brutale sa maman, on ne lui a permis de prendre part à l’enterrement. C’est ce qui doit choquer ou bien c'est le fait d'aller à Bissau ? Si nous sommes respectueux des droits de l'homme, je crois que c'est la façon dont honorable Saikou Yaya et ses camarades ont été kidnappés et conduits en prison.

Quand on parle de Saikou Yaya, je me demande de quoi parle-t-on aujourd'hui. On parle de quelqu'un qui a été conduit en prison pour avoir pris la parole pour ses opinions. Et la même justice a balayé du revers de la main, des faits qui lui sont reprochés aujourd'hui. On refuse d'ouvrir un procès et on s'indigne du fait qu'on le voit ailleurs. On a l'impression que les gens auraient plutôt souhaité qu'on voit son corps…», s’insurge Fodé Baldé.

Faut-il craindre un mandat d'arrêt contre Saikou Yaya ?

Face à cette question, ce membre du bureau politique de l'UFR a affiché une sérénité. «Je pense plutôt que si les services compétents, comme l'a dit le ministre lui-même, disent le droit, l'honorable Saikou Yaya, Ibrahima Diallo, Foniké Manguè, seront acquittés à la minute…», a-t-il souligné. Pour Fodé Baldé, le fait de laisser Saikou Yaya sortir pour ses soins, n'est pas une faveur en soi.

«Je rappelle à ceux qui disent que cela pourrait vraiment permettre au CNRD de ne plus faciliter la sortie des interpellés à aller se faire soigner, qu'on ne peut pas justifier les futurs comportements des autorités par cet acte. La seule et unique raison, le CNRD a déjà agi dans ce sens-là. Honorable Fodé Oussou Fofana, Etienne Soropogui ont été empêché de sortir…, ce n'est pas à cause de Saikou Yaya.

Foniké Manguè a été empêché d'assister à l'enterrement de sa maman… Alors, qu'on ne cherche pas des boucs émissaires pour essayer de justifier le comportement que le CNRD compte vraiment s'approprier dans le traitement des détenus politiques dans les jours à venir », a-t-il martelé.

Dansa Camara DC

Pour Africaguinee.com 

Créé le 29 décembre 2022 11:15

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces