Politique : Ousmane Gaoual répond aux accusations de Baidy Aribot…

Ousmane Gaoual Diallo, Photo-Africaguinee.com

CONAKRY- Accusé d’avoir passé un « deal » avec le camp d’Alpha Condé, le parti de l’ancien Premier Ministre Cellou Dalein Diallo a réagi ce Lundi 17 octobre 2016.

Par la voix du conseiller politique de son leader, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a apporté des précisions sur le contenu de l’accord politique qui a été signé le 12 octobre dernier à la Primature.

« Il y a beaucoup d’élucubrations de la part de l’UFR et d’autres partis moins importants qui essayent tant bien que mal de montrer à l’opinion publique que cet accord politique est la résultante d’un marchandage politico-politicien entre les deux grandes formations politiques du pays. Mais tel n’est pas le cas, l’UFDG n’a pas besoin de marchander avec le RPG. Il faut se rappeler que l’accord de 2016 n’est qu’une relecture plus actualisée de l’accord politique de 2015, alors il y a deux principaux points d’évolution, il y a la désignation des chefs de quartiers et de districts , contrairement à ce qui se dit par des gens de mauvaises intentions notamment la société civile et des partis politiques de moindres importances. Il n’est pas dit que lorsque vous gagnez une mairie, vous désignez la totalité des chefs de quartier de la mairie. Ce n’est pas du tout ça l’accord politique (…). Cet accord prévoit qu’on examine le résultat de l’élection communale quartier par quartier, district par district. Chaque fois qu’une liste électorale indépendante ou une liste des partis ou de regroupements de citoyens arrive en tête dans un  quartie, naturellement ceux-ci prennent le leadership pour la constitution du conseil de quartier  ou du conseil des districts », a précisé Ousmane Gaoual Diallo qui a été interrogé par un journaliste de notre rédaction.

« Donc c’est bien un résultat d’élection qui permet ce renouvellement. Il n’y a donc pas de deal mais une prise de conscience plus de la mouvance présidentielle du fait que l’UFDG est incontournable dans le débat politique et faire évoluer la société guinéenne dans plus de liberté, de démocratie et de liberté fondamentale », poursuit l’élu de Gaoual.

Du côté de l’Union des Forces Républicaines, on dit ne pas souscrire au contenu du document signé le 12 octobre 2016. Le camp de Sidya Touré dénonce un « deal » passé entre l’UFDG et la majorité présidentielle.

« Si Alpha Condé a pris conscience sur ça et que son Gouvernement s’est aligné sur cet état de fait alors on ne peut que se réjouir qu’il y ait eu cette ouverture. Maintenant il faut se rappeler que le rapprochement de deux hommes n’est pas qu’une poignée de main, cela passe par la réalisation concrète des accords politiques obtenus très récemment », souligne à son tour Ousmane Gaoual Diallo.

 

Boubacar Loudah Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le 17 octobre 2016 17:49

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_