Politique : Les raisons de la démission de Aliou Barry de la vice-présidence du BL…

aliou

CONAKRY- Le vice-président du parti, le Bloc Libéral (BL), a décidé rendre le tablier, depuis la semaine dernière, a appris Africaguinee.com.


Appelé à occuper des fonctions de chercheur et expert consultant sur les huit pays partenaires de la zone CFA, Aliou Barry, a souhaité signer un contrat d’une année avec l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Ce, dans le cadre de l’ouverture d’un chantier ‘’paix et sécurité’’  qui est piloté par un haut comité de l’UEMOA, et présidé par M. Macky Sall, président du Sénégal.

« La raison fondamentale, c’est que j’ai des occupations de consultant qui ne me permettent pas d’assumer mes responsabilités au sein du BL. Donc, j’ai demandé à me décharger de mes fonctions de vice-président, et deuxièmement, avant que je ne rentre au BL, je me dis, beaucoup des gens sont venus me solliciter pour la mise en place d’un forum citoyen », a justifié l’ex vice-président du Bloc Libéral.

Et d’ajouter : « J’ai pris des fonctions au Bloc Libéral comme vice-président, et j’en ai discuté avec Faya (président du parti, Ndlr). Je suis appelé à bouger beaucoup, dont je lui ai dis que c’est l’une des raisons. Comme je ne peux pas assumer à fond mes responsabilités, ce n’est pas ce qui est important. Mais je préfère me décharger de cette fonction là », a enchainé M. Barry.

Sur le sujet de sa démission à la tête de la vice-présidence, Aliou Barry a déclaré avoir discuté avec Dr Faya par mail et au téléphone, car dit-il, il était à l’intérieur du pays.

« Il est d’accord sur le principe. Bien sûr, il aimerait que je prenne des responsabilités, mais je ne peux pas prendre des responsabilités uniquement pour le plaisir de prendre des responsabilités. Pour le moment, je pense que j’ai fini ma tâche, et j’ai un contrat que j’ai signé pour douze mois avec l’UEMOA », a souligné le consultant.

Par ailleurs, l’ex allié de Dr Milimono dira : «  je suis convaincu que c’est un parti qui ira loin, parce qu’il y a beaucoup des jeunes qui adhèrent ». Le seul bémol est : «  qu’il faudra faire très attention, parce que la Guinée est un pays où on a le culte de la personnalité. Tous les partis pratiquement se résument à un individu, et ça c’est la culture guinéenne. Même quand on est sous-préfet, on est Dieu ; donc de faire très attention pour ne pas que ce parti ne tombe dans ce travers là », a-t-il exhorté.

   Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24

Créé le 9 septembre 2013 23:18

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces