Politique : El hadj Mamadou Sylla de l’UDG n’exclue pas un changement de camp si…

23604
CONAKRY- La cohésion semble être très loin pour l’instant au sein de la mouvance présidentielle ! Le leader de l’Union Démocratique de Guinée, El hadj Mamadou Sylla continue de réclamer le poste de premier vice-président de l’Assemblée Nationale au risque de demander aux élus de son parti de ne pas voter pour le candidat de la mouvance présidentielle, a constaté Africaguinee.com.
 
 ‘’Si eux (les  élus du RPG arc en ciel) ils refusent de partager, la prochaine fois, je pense que je vais réfléchir beaucoup avant de s’engager avec eux. Je suis un homme très raisonnable et tout mais, je pense que tout ce que j’ai fait aujourd’hui au niveau de la mouvance, je suis le  seul  à avoir trois députés, ce n’est pas un crime de demander ce poste’’, a réclamé El Hadj Mamadou Sylla.
 
L’homme d’affaires dit  avoir posé le problème, mais jusqu’à présent il n’a reçu aucune réponse du RPG-arc-en-ciel ‘’j’ai posé le problème jusqu’aujourd’hui, je n’ai pas de réponse. Est-ce que cela veut dire que c’est moi qui a bloqué la rentrée de l’assemblée ?  Est-ce que c’est ça le blocage ? Si j’envoi la balle, ils (le parti présidentiel) doivent me retourner le ballon après on va jouer. Mais s’ils gardent comme ça, est-ce ça va marcher ? Il faut demander au président pourquoi il n’a pas retourné le ballon’’, a confié M. Sylla.
 
A la question de savoir quelle va être sa position si on ne lui retournait pas le ballon, l’ancien président du  Patronat guinéen répond : ‘’non, non, il n’y a pas de décision dans ça. Je suis politique. Il y a un accord politique qui est là. Il faut qu’on dialogue et puis si on dit que je ne dois pas avoir ce que j’ai demandé, après on va voir. Si je suis convaincu, j’abandonne ou bien si je réussi à les convaincre par mes arguments, ils me cèdent. C’est ça la politique non !’’, s’est exclamé le leader de l’UDG, qui a ajouté que ‘’s’ils décident de ne pas répondre, bon !  Mais chaque chose il faut dialoguer quand quelqu’un pose un problème’’. 
 
A en croire à l’homme d’affaires ‘’Si deux partis signent des alliances et qu’il y ait gain de cause, et que le Premier prend le 1er poste, le second poste doit être attribué au deuxième. Parce que  ça n’a pas été dit que dans notre protocole que c’est  le premier qui prend tel parti ou telle personne. Mais s’il y a gain de cause, normalement, il faut partager’’, explique Mamadou Sylla. ‘’Sinon la personne qui a conduit la liste, c’est elle qui doit être candidate, mais celui qu’on propose maintenant il était 20ème  ou 30ème sur la liste’’, a-t-il fait remarquer. 
 
L’ancien président du Patronat a fait savoir qu’il n’a pas fusionné avec le RPG, ‘’Je n’ai pas fusionné, nous avons décidé de partir ensemble aux élections, s’il y a gain de cause, je concède qu’il y a une majorité, mais le second peut aussi réclamer’, explique-t-il.
 
A la question de savoir s’il pourrait demander à ce que les élus de sa formation politique ne votent pas en faveur du candidat de la mouvance présidentielle, Elhadj Mamadou Sylla explique : “ce n’est pas la fin du monde ? chaque chose, il y a aujourd’hui et demain. On est en politique si tu me refuses aujourd’hui, demain peut-être, c’est possible que je ne parte pas avec toi pour d’autres échéances. Il y a beaucoup d’échéances, il y  a les communales et bientôt, il y a les présidentielles encore.   Donc, en politique c’est mieux de s’entendre’’, a-t-il lancé.
 
Diallo Boubacar 1 
   Pour Africaguinee.com.
   Tel: (00224) 664 93 51 32
 
 
Créé le 26 décembre 2013 17:15

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_