Politique : Diallo Sadakadji dénonce « l’irresponsabilité » de l’opposition…

23681
CONAKRY- C’est depuis la capitale sénégalaise que l’homme d’affaires Amadou Oury plus connu sous le nom de "Diallo Sadakadji" a dénoncé "l’irresponsabilité" de la classe politique guinéenne, notamment celle de l’opposition, a appris Africaguinee.com.
 
Dans une adresse à l’endroit de ses compatriotes, M. Diallo a donné quelques raisons qui motivent son engagement en politique. Nous vous livrons l’intégralité de cette déclaration…
 
  Mes chers compatriotes,
 
Je suis heureux de m’adresser à vous, à l’occasion l’année  2014 qui s’annonce avec quelques incertitudes mais aussi avec une espérance au regard des attentes légitimes qu’elle fait entretenir en chacun de nous pour la concorde nationale, la paix et la stabilité dans notre Guinée commune.
 
Je m’adresse à vous tous, comme d’habitude, sans aucune discrimination: femmes, hommes, jeunes et moins jeunes, quelles que soient vos croyances religieuses ou vos opinions politiques, que vous résidiez à l’intérieur de notre pays ou que vous soyez de la diaspora.
 
Je m’adresse notamment aux principaux acteurs politiques de notre pays. Aujourd’hui, la Guinée continue à voir son climat politique se dégrader, son environnement économique se détériorer et la situation sociale de ses habitants se désagréger.
 
Qui en sont les vrais responsables? Essentiellement, ceux qui nous gouvernent. Cependant, si le pouvoir en place a toujours fuit ses responsabilités, il faut reconnaitre  que l’opposition actuelle n’a pas effectivement pris les siennes.
 
Le drame de notre pays est que ceux qui le gèrent, officiellement en notre nom mais en réalité pour leur compte, veulent tout contrôler alors que la plupart de ceux qui aspirent à le gérer cherchent aussi à tout récupérer. Les uns ont peur de perdre le pouvoir qu’ils ont confisqué et les autres sont frustrés de n’avoir aucun pouvoir.
 
Si les Guinéens sont si divisés, c’est parce que leurs dirigeants n’ont pas voulu mettre en place un système adéquat de partage du pouvoir. Lorsqu’un dirigeant est pétri d’égoïsme et guidé par la haine, il dégrade sa santé, perd de sa lucidité et ne peut rien bâtir de solide.
 
Un bon dirigeant est celui qui n’appartient à aucun clan et qui n’est le représentant d’aucune région. C’est une personne qui reste au service de toute la nation, tout en gardant en tête l’idée d’alternance politique et qui maintient le cap de la concertation, du dialogue et de l’entente de ses concitoyens en vue d’une vie publique apaisée.
 
Mes chers compatriotes, je vous avais fait part, récemment, de ma volonté de me lancer en politique. Je vais évidemment le faire, non pas contre qui que ce soit mais pour le bénéfice de tous. C’est mon droit de citoyen de participer au débat et c’est surtout mon devoir de le faire. Un citoyen passif est l’unique responsable de ce qui lui arrive. J’ai donc décidé de me lever et d’agir positivement en faveur de tous les Guinéens.
 
Je comprends ce qui vous préoccupe en ce moment: c’est moins la pauvreté matérielle ambiante que l’injustice volontairement entretenue par un clan accroché au pouvoir. Si je suis sensible à la souffrance de la majorité d’entre vous, je suis encore aussi révolté que vous par l’impunité qui règne dans notre pays.
 
En effet, de paisibles citoyens sont victimes au quotidien de vols, de viols, de destruction de leurs biens sans qu’aucune procédure judiciaire ne soit engagée à l’encontre des responsables de ces actes.
 
La Guinée est devenue une zone de non-droit où les victimes sont innombrables. Je pense particulièrement à celles de Conakry mais aussi de Zowota, de Koulé et de N’zérékoré. Je pense également à celles, plus récentes, de Kankan.
 
Mes pensées vont à tous ceux qui sont morts pour avoir revendiqué tout simplement leurs droits de citoyen. Je n’oublie pas ceux qui croupissent injustement en prison et ceux qui sont contraints à l’exil afin d’échapper à la terreur du pouvoir actuel.
 
C’est pour toutes ces raisons que j’envisage, avec votre indispensable soutien, de contribuer à faire de la Guinée un Etat de droit où chaque citoyen aura toute sa place pour enfin s’épanouir librement et en toute sécurité.
 
Mes chers compatriotes, que l’année qui va débuter soit pour vous et les vôtres celle d’une véritable renaissance porteuse de bonheur, de santé et de prospérité.
 
Notre pays est déjà béni; que DIEU bénisse à présent les Guinéens!
 
  VOTRE COMPATRIOTE AMADOU OURY DIALLO « SADAKADJI »
 
   Africaguinee.com
 
Créé le 1 janvier 2014 22:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces