Politique: Des recommandations pour mieux organiser les élections locales

Atelier programme RECOPEL

CONAKRY- Comment éviter les violences lors des prochaines élections locales en Guinée?Que faire pour éviter un nouveau bras de fer entre les partis politiques et la commission électorale nationale indépendante(CENI)?Autant de questions auxquelles des participants à un atelier ont tenté de répondre à Conakry.

Au terme d’un atelier de deux jours organisé par le National Démocratic Institute (NDI), les participants ont émis plusieurs recommandations à l’endroit des partis politiques dans le cadre de la préparation des prochaines consultations électorales en Guinée, a constaté sur place Africaguinee.com.

L’évaluation du programme de Renforcement de la Confiance des Partis Politiques et de l’Electorat (RECOPEL) qui a été conduite par un expert international indépendant a permis d’apprécier l’efficacité, l’impact et la viabilité de cette initiative dans le soucis de capitaliser les acquis pour les prochaines échéances électorales.

 Aux partis politiques, les participants ont recommandé entre autres, la conception d’un plan consensuel pour les communications interpartis et l’exercice d’un plus grand contrôle sur le processus de recrutement. En effet, de nombreux participants au RECOPEL ont affirmé que les partis n’ont pas réussi à contrôler le nombre de leurs militants qui ont bénéficié aux formations, et que beaucoup d’entre eux auraient été sélectionnés au mépris des critères de sélection retenus.

L’élaboration d’un plan de formation pour le renforcement des capacités des militants a aussi été l’une des recommandations faites aux formations politiques.

A la commission électorale nationale indépendante, les participants à cet atelier qui s’est déroulé les 25 et 26 février dernier ont recommandé la mise en place d’un cadre de concertation permanente avec les partis politiques, la facilitation de la surveillance électorale pendant tout le processus électoral et de veiller à ce que les membres  de cette institution soient bien formés sur les droits et devoirs des délégués des partis politiques.

Aux partenaires techniques et financiers, ils ont émis le souhait de voir un élargissement de la surveillance électorale aux autres phases du processus, et la nécessité d’une couverture nationale de tous les bureaux de vote.

Parmi les conclusions de l’évaluation du programme RECOPEL on pourrait citer, le renforcement effectif des capacités des partis politiques guinéens à recueillir, analyser et utiliser les informations le jour de l’élection de manière convenable et efficace ; le contenu et l’organisation des différentes sessions de formations sont d’une qualité supérieure.

 

Alpha Manda Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 27 février 2014 19:52

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces