Police-Suspension du DG de la DCPAF et son adjoint : Ce qu’on ne vous a pas dit jusque-là

Bachir Diallo, ministre de la sécurité et de la protection civile

Les commissaires divisionnaires de police Mohamed Layeba Diaré, directeur central de la police de  l'air et des frontières, et son adjointe M’balou Morgane Sylla, ont été suspendus la semaine dernière pour faute lourde, par le Secrétaire général du ministère de la sécurité et de la protection civile, Moussa Noa Traoré, qui assurait alors l’intérim du ministre, en congé. Mais jusque-là, on ne savait pas les dessous de cette suspension. Africaguinee.com a enquêté.

Selon nos informations, ces deux officiers de police auraient fait montre d'un laxisme dans la procédure de délivrance des passeports. Conséquence, des personnes se sont retrouvées avec ce document officiel de manière illégale. La goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase, c’est le cas du fugitif belgo-marocain, se trouvant actuellement entre les mains des services de sécurité.

«Sur le dossier du belgo-marocain, les instructions sont au niveau judiciaire. Donc, on ne peut pas se prononcer d'emblée sur ça, étant donné que la procédure est secrète et pendante devant la justice… La suspension dont les deux directeurs ont fait l'objet, n'est pas une sanction au sens de la loi, elle est une mesure conservatoire permettant aux services compétents de faire leurs boulots, à rétablir la responsabilité.

Au ministère de la sécurité, il a été établi que les passeports ont été délivrés aux étrangers qui n'en ont pas la qualité. Il a été établi également qu'il y des passeports détenus par des personnes qui sont au centre de poursuites judiciaires au niveau international. On ne s'est pas fixé sur le cas belgo-marocain, on est parti d'un faisceau d'indices de cas avérés ou supposés d'octroi des passeports à des personnes qui n'ont pas la qualité. C'est pour faire la lumière sur tous ces cas que nous avons pu suspendre les deux directeurs et par la même occasion, procéder à la mise en place d'une commission d'enquête composée des cadres du département », a édifié Moussa Nouhan Traoré, Secrétaire général du ministère de la sécurité.

Il précise qu'il s'agit d'une enquête administrative et judiciaire, pour le moment, qui est en train d'être menée en vue de faire la lumière sur ce dossier.

«A terme, s'il s'avère que les passeports ont été retrouvés sur les individus n'ayant pas la qualité, cela va donner lieu aux poursuites soient disciplinaires ou pénales selon le cas», a dit ce cadre du ministère de la sécurité.

Le cas du belgo-marocain, un cas parmi tant d'autres 

C'est un cas parmi tant d'autres et qui n'a pas permis d'asseoir exclusivement les mesures prises contre les deux directeurs, a confirmé Noa Traoré: «La suspension n'est pas fondée sur le cas du belgo-marocain. Nous partons d'un faisceau d'indices… », a-t-il dit.

Les commissaires divisionnaires Mohamed Layeba Diaré et M’balou Morgane Sylla, ont été aussitôt remplacés par des intérimaires, dès après l'annonce de leur suspension.

Dossier à suivre…

Dansa Camara DC 

Pour Africaguinee.com

 

Créé le 5 janvier 2023 15:23

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

GAC recrute trois (3) superviseurs mine…

jeudi, 11 juillet 24 - 5:43 pm