Parti à la quête du bonheur, Ibrahima termine l’aventure dans les eaux marocaines : Son père témoigne…

Mamadou Bah, père de Ibrahim

MAMOU- A peine âgé de 18 ans, Ibrahima Bah a décidé d’abandonner l’école alors qu’il faisait la 9ème année pour prendre la route de l’aventure, dans la quête d’un mieux-être.

C’est en 2019 qu’il a quitté sa ville d’origine, Mamou, une préfecture de la Moyenne Guinée, où les statistiques de départ des jeunes pour l’immigration irrégulière est l’un des plus élevées du pays.

Comme la plupart des candidats à l’immigration irrégulière vers l’Europe, le collégien prend la route du Mali, affronte le désert pour arriver en Algérie.

De là, il reprend ses pérégrinations pour la Tunisie, un autre pays de l’Afrique du Nord, puis le Maroc. D’où il croisera le destin tragique dans les eaux. L’embarcation à bord duquel, il se trouvait avec 39 autres passagers, a chaviré la semaine dernière (18 décembre) alors qu’il se dirigeait vers l’Espagne.

Dans sa famille à Mamou, le choc est immense. Son père Mamadou Bah que nous avons rencontré était inconsolable. Il raconte :

« Mon fils a bougé d'ici cela fait 3 ans maintenant. Il est parti avec un de nos voisins ici nommé Thierno Sadou. Ils sont passés par le Mali. On avait tout fait pour le dissuader, il a refusé de retourner. Ils ont forcé la situation pour rentrer en Algérie. Il a fait trois ans en Algérie avant de continuer pour la Tunisie. Ça n’a pas fait encore dix (10) jours depuis qu’il est parti au Maroc. De là, il a emprunté une embarcation pour l'Espagne. Mais son ami n'était pas dans le groupe.

C'est ce dernier qui nous a appelé pour nous annoncer la triste la nouvelle. Ils étaient au nombre de 39 dans l’embarcation. C’est seulement six (6) personnes qui ont survécu. C'est une femme rescapée qui connaissait son ami là, qui l’a informé après que Ibrahim n’a pas survécu. Je m'en remets à la sagesse de Dieu. Je ne l’ai pas aidé à partir, plutôt je l'avais déconseillé. Il est parti à travers ses petites économies. Aujourd'hui, il est parti à jamais », a témoigne le père de Ibrahim, en larmes.

Habib Samake

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Mamou

Créé le 26 décembre 2022 19:55

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces