Ousmane Gaoual prévient : « Nous fermerons tout media qui attise la haine…dans notre pays »

CONAKRY-Le ton est ferme ! Le porte-parole du Gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo a adressé ce jeudi 18 mai 2023, un message d’avertissement à l’endroits des directeurs de radios et de sites internets. Il a déclaré que le Gouvernement n’hésitera pas à fermer de plein jour tout media qui se mettra à attiser la haine communautaire dans le pays. Ousmane Gaoual Diallo s’est aussi exprimé sur l’affaire « Sabari Fm », une radio de place qui dit que ses émetteurs ont été arrachés hier par des gendarmes agissant au nom de l’ARPT. Le porte-parole du Gouvernement dément cette « allégation », déclarant qu’il n’y a pas une once de vérité dans ce qu’a dit la direction général d’Afric Vision. Africaguinee.com vous propose ci-dessous un extrait des propos du ministre Ousmane Gaoual Diallo.

« Nous avons été surpris d’entendre depuis hier des allégations affirmées par un media de la place, Sabari Fm par rapport à une certaine usurpation de leurs locaux par des agents se réclamant de l’ARPT. Jusqu’à preuve de contraire, il n’y a aune once de vérité dans ça. Nous attendons aussi que le media nous apporte des éléments factuels dont il dispose pour corroborer cette information qu’il diffuse depuis hier. 

En créant les médias, les responsables se sont engagés à respecter une certaine déontologie, d’agir dans le respect de la liberté de la presse avec des comportement responsables. Tout media qui soit une radio, une télévision ou un site internet qui, avec des propos qui sont de nature à saper l’unité nationale, à attiser la haine communautaire, à soulever les uns contre les autres pouvant conduire à des drames dans notre pays, nous n’hésiterons pas à fermer ledit media et en assumer toutes les responsabilités. L’exercice du métier s’accompagne d’une responsabilité. Que les Directeurs de radio soient informés, que les responsables des sites internets soient informés. Nous sommes engagés à respecter la liberté de la presse. 

Tous les propos tenus dans un media qui soient de nature à pousser les ethnies les unes contre les autres, à attiser les tensions politiques et sociales dans notre pays, ils subiront les conséquences de la Loi. L’exercice de la Liberté de la Presse est encadré par un engagement et une déontologie à faire en sorte d’informer objectivement et ne pas dresser les uns contre les autres. Nous en assumerons toutes les responsabilités. Que cela soit dit. Si un media enfreint à ces dispositions, c’est de plein jour que nous prendrons des mesures pour le fermer.

Nous sommes beaucoup indulgents par rapport à la plus part des médias qui, même si on regarde leur engagement sur le plan financier vis-à-vis de l’Etat, il y a moins de 2% qui sont à jour. Pourtant, on n’a pas pris des mesures pour les fermer pour ces manquements-là. Nous serons intransigeants sur la sauvegarde de l’unité nationale, sur le respect de l’information objective. Si un media contrevient à ça, nous assumerons nos responsabilités de le fermer ».

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 18 mai 2023 20:01

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: , ,

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces