Nouvelle Assemblée Nationale : Rabiatou Sérah Diallo fait une mise au point

23611
CONAKRY- En prélude de l’installation prochaine des nouveaux députés au parlement guinéen, la présidente du conseil national de transition (CNT) a tenu à rassurer jeudi, à Conakry, les secrétaires généraux des partis politiques que son institution faisant office de parlement, va « quitter avec tout son personnel sans laisser aucun », a appris Africaguinee.com.
 
« Le CNT est venu avec ses cadres. Quand nous partirons, la présidente partira avec tout son cabinet et tout ce qui s’en suit. Nous ne laisserons aucun du CNT ici », a mis au point Hadja Rabiatou Serah Diallo.
 
Pourtant, le numéro un du CNT indique que les conseillers ayant acquis de l’expérience durant les trois ans écoulés, restent disposés  à accompagner le futur parlement. « Pas pour venir occuper un quelconque poste de responsabilité, mais nous serons toujours au service de la nation. En plus, nous allons léguer  nos expériences au futur parlement pour toutes les activités et la récapitulation des lois, les ratifications, les lois organiques, les lois ordinaires…», a expliqué l’ancienne secrétaire générale de la confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG). 
 
En plus, elle a tenu à préciser que l’institution de transition a trouvé un certain nombre de cadres appelés « travailleurs parlementaires ». Ces derniers précise-t-elle, le CNT les a trouvés sur place. « Ils sont là depuis la première législature. Que cela soit clair ! », s’exlame Mme Diallo.  
 
Depuis l’indépendance rappelle Hadja Rabiatou, le statut des travailleurs parlementaires n’a pas existé. « Nous avons pu adopter un statut des travailleurs parlementaires pour qu’on cesse de recruter les gens par affinité et par copinage. Il faut que les gens soient recrutés suivant la  compétence », insiste la présidente. 
 
« Il vous  (députés élus) revient d’examiner avec les travailleurs parlementaires. Ils nous ont accompagnés. Ils vous accompagneront aussi, parce qu’il y a des compétences. Si vous ne trouvez pas les compétences, avec le statut, vous pourrez organiser des concours externes ou internes pour replacer les gens selon  la volonté de la future Assemblée Nationale », a-t-elle conclut.
 
Madame Diallo, a par ailleurs souligné que tout est prêt pour faire la passation de service avec les nouveaux élus, précisant que « l’installation » des députés revient à l’exécutif.
 
   Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24
 
 
Créé le 27 décembre 2013 20:57

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_