Nigeria: Il n’aurait dû donner à son chien le nom du président

topelement

Joachim Iroko a «légalement le droit» de nommer son chien comme il l'entend, a fait savoir son avocat dans un communiqué.

«Ce nom n'appartient pas exclusivement au président (Muhammadu) Buhari, c'est juste un nom qui peut-être donné à n'importe quelle créature vivante», a argumenté l'avocat Ebun-Olu Adegboruwa, qualifiant l'affaire de «futile».

M. Iroko a comparu en août devant un tribunal local dans l'état d'Ogun, dans le sud-ouest du Nigeria, après avoir été poursuivi pour «conduite susceptible de troubler l'ordre public», a précisé l'avocat.

Chien volatilisé

Selon la police locale, le propriétaire du chien de garde a en fait écrit le nom de Buhari sur les flancs de l'animal pour ennuyer son voisin dont le nom est aussi Buhari.

«Cela n'a rien à voir avec le président», a affirmé le porte-parole de la police de l'Etat d'Ogun, Muyiwa Adejobi

Le propriétaire du chien devra se présenter à nouveau devant la justice le 19 septembre, mais selon son avocat le chien a disparu.
AFP

Créé le 16 septembre 2016 19:39

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces