Mutinerie à la maison centrale : KPC, décédé sous l’effet de la torture ?

Des gardes pénitentiaires réprimant la mutinerie Photo (B) Africaguinee.com

CONAKRY- L’un des présumés meneurs de la mutinerie à la maison centrale de Conakry, serait décédé  dans la journée du jeudi  12 novembre 2015  sous l’effet de la torture, a appris Africaguinee.com de sources concordantes.

Selon nos informations, KPC est décédé en cours de route alors qu’on le transportait de Conakry vers Kindia dans un autre centre de détention. Mais il ne se serait pas remis des sévices qu’il a subis depuis son arrestation.  

Contacté par nos soins, une source au  niveau du ministère de la Justice confie que le département  n’est pas au courant de cette nouvelle.

En début de semaine une mutinerie a éclaté à la sureté urbaine de Conakry qui accueille plus d’un millier de personnes. Plusieurs blessés avaient enregistrés.

 Des mesures drastiques ont été prises les autorités pour mâter les mutins. Plusieurs détenus ont été transportés vers des destinations inconnues.

Le ministre guinéen des Droits de l’Homme, avait pourtant avertit que cette tentative d’évasion, ne doit pas être utilisée pour commettre des violences sur les prisonniers. « Force doit rester à la loi », a prévenu Khalifa Gassama Diaby.

 

Africaguinee.com

Créé le 13 novembre 2015 12:26

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces