Moussa Solano : « C’est Fodé Bangoura qui avait fait arrêter Mamadou Sylla et Fodé Soumah… » (Interview)

solano

CONAKRY- La crise persiste au sein du parti de l’ancien président guinéen feu Général Lansana Conté. Moussa Solano, l’un des protagonistes, vient de répondre aux accusations de l’ancien Ministre Secrétaire Général à la Présidence, Fodé Bangoura. Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM : Monsieur Moussa Solano bonjour !

MOUSSA SOLANO : Bonjour Monsieur Diallo !

On vous accuse d’avoir envoyé des jeunes drogués au siège du PUP pour perturber les activités du parti. Que répondez-vous ?

C’est facile d’affirmer que des gens sont venus avec des loubards. Il reste à prouver si ceux qui sont venus sont des loubards. Il ne s’agit pas seulement de le dire, mais de le prouver. Le siège du parti est un siège national, donc quand on organise une manifestation, elle est ouverte à tous ceux qui sont du parti et qui sont prêts à venir. Donc à priori quand les gens viennent à une manifestation, l’on ne peut pas traiter ces personnes de loubards.  Mais si vous voyez certains militants qui ne sont pas de votre bord politique et qu’ils soient du parti  vous ne pouvez pas non plus les chasser du siège. Alors à défaut de pouvoir  les chasser, vous les accuser de loubards.  C’est ce que nous voyons.

Les gens qui sont venus ce jour au siège sont essentiellement des femmes. Moi je suis venu au siège à 14 heures et ce à la demande des militants. A mon arrivée, j’ai été accueilli dans l’enthousiasme avec des slogans comme « président, président ! » Pendant ce temps, Fodé Bangoura et son staff étaient dans leurs bureaux. C’est lorsque j’ai pris place, que j’ai compris que les responsables sont terrés dans leurs bureaux  et qu’ils avaient la frousse pour affronter leurs militants pour faire la fête. Moi je crois que le minimum était de sortir et de dire qu’il y a des loubards qui sont parmi nous. Et de différer notre manifestation parce qu’elle est minée par une horde de loubards. Je suis resté à cet endroit plus d’une heure de temps, il n’y a eu aucun problème. C’est quand je suis reparti, quelques heures après qu’on m’appelle pour me dire qu’il y a eu des crises. S’il y a  eu crise c’est derrière nous . Je suis venu trouver des gens, j’étais seul  et je suis rentré seul avec mon véhicule. Alors comment je suis venu avec des loubards.

On vous  reproche de vous être autoproclamé Président du parti alors qu’il  y a eu  un congrès  qui a été organisé à la veille de la présidentielle. Est-ce vrai?

C’est moi qui me suis autoproclamé président ou c’est lui (allusion faite à Fodé Bangoura, ndlr).?Le congrès qui a été organisé n’a pas pu départager les candidats qui étaient en lice. La façon dont ce congrès a été fait est un hold-up électoral. C’est lui qui a envoyé des émissaires à l’intérieur du pays pour rencontrer les gens. Ce sont ces émissaires  qui sont  là pour rendre compte des résultats des élections qui n’ont pas lieu dans la salle des congrès. Les élections se sont déroulées dans des maisons, après on vient faire le compte rendu aux congressistes.  C’est cela un hold-up électoral. C’est ce qui a amené la révolte. 

Quand vous dites que tel est élu par telle région, personne n’a vu les gens voter, on ne les a pas vu lever la main, ni voter au bulletin secret. Quelle est donc cette façon de faire? C’est ce qui a obligé les militants qu’ils traitent de loubards aujourd’hui à les molester. Lorsque les militants se rendent compte que vous êtes injustes, vous êtes dans des positions ambigües et que vous êtes en train de mener le parti vers des objectifs que les militants ne veulent pas.

Vous êtes en train de dire que vous êtes jusqu’à présent le président du PUP ?

Ce sont les militants qui me considèrent comme étant le président du PUP. Dès l’instant que le vote n’a pas pu départager les deux candidats. Les congressistes sont venus au siège dans le but de traiter la question pour trouver une médiane, Fodé Bangoura trouve opportun de barricader le siège. Comment peut-on exclure les militants? Est-ce que cet endroit est une propriété privée à lui?

Soupçonnez-vous Fodé Bangoura de vouloir ‘’revendre’’ le parti ?

Ce n’est pas moi qui le soupçonne. Ce sont des révélations qui sont faites dans un journal. Il est dit clairement qu’il aurait des velléités de vouloir donner le parti au fils du Président. Mais de ce que je soupçonne Fodé Bangoura de par ce qu’il dit, ce qu’il est plus proche du RPG que du PUP. On le considère d’ailleurs plus d’être dans le RPG que du côté du PUP. De cette vente, il en parle à beaucoup d’endroits avant que la vente n’ait lieu.

Sauf que lui il dément carrément ces allégations ?

Je vais vous dire ce qui s’est passé, puisqu’il dément ces allégations. Quelqu’un qui vient en Assemblée Générale de l’Union de la Basse-Guinée et dit aux gens qu’ils veulent nous vendre. Mais si l’on doit être vendu, on doit l’être pas en détails mais en gros. Donc l’idée de la vente parcours et traverse la tête de  qui ? Ceci l’indexe carrément. Il s’est d’ailleurs permis une fois en réunion du BPN -bureau politique national- de donner l’exemple entre le président Ouattara et l’ancien président Bédié qui ont été des concurrents par le passé et qui grâce à l’osmose crée entre les deux, la Côte-d’Ivoire se porte mieux. Cela veut tout simplement dire que le PUP et le RPG, malgré les dissensions du passé doivent se comprendre. Donc par conséquent c’est le PUP qui doit se livrer pieds et mains liés et se livrer. C’est cela le problème de fond et ça vient de lui. Avec ces agissements l’on est conforté de dire qu’il veut mettre le PUP à la disposition du RPG.

Vous n’avez pas encore de preuve matérielle comme quoi, il a reçu de l’argent de la part du président Alpha Condé ?

Attention ! Je ne sais pas s’il a reçu ou pas de l’argent. Mais il se dit qu’il aurait reçu trente motos distribués travers le pays. Mais son directeur a affirmé dans une radio, qu’ils ont des véhicules qu’ils doivent bientôt distribuer. L’information est là-bas. Actuellement ils sont en train de distiller l’argent partout, la corruption a d’ailleurs commencé au niveau du BPN et à l’intérieur du pays. Où il a réussi à avoir de montants aussi faramineux ? Il y a de quoi s’interroger.

N’est-ce pas gênant qu’un parti qui a gouverné pendant de longues années en Guinée se retrouve dans de telles situations ?

Les guinéens ne sont pas dupes. Ils se remémorent du passé et du présent. Alors quand Madame Sanoh Doussou Condé, dit dans le lynx dans sa parution N° 1250 du 26 mars 2016, que l’arrestation Mamadou Sylla et de Fodé Soumah, par Fodé Bangoura a été le moment qui a tonifié l’action de l’opposition et en particulier du RPG sur le régime du feu président Lansana Conté. Alors on fait l’analyse (…). Ces deux-là ont été arrêtés sur instruction de Fodé Bangoura, en vertu de quoi ? Est-il agent judiciaire dont il se substitut. Il se substitue au procureur de la République et procède à des arrestations. Donc ce qu’il est en train de faire ne commence pas aujourd’hui. Le tripatouillage, le désordre dans le parti, foutre le régime à l’eau et être au-devant de la scène pour créer le tumulte dans le pays. Nous avons vu et vécu cela avec lui. Des limogeages comme celui du ministre Keira qui est marié dans la même famille que le Général Conté (…). C’est gênant bien sûr. Nous de notre côté, nous avons créé ce parti et avions mis en place une idéologie et des principes. Nous avions mis en place une éthique.

Monsieur Solano merci!

Je vous en prie.

 

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

 

Créé le 25 mai 2016 17:49

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces