Mort d’un guinéen en Angola : Quand un ressortissant guinéen contredit les propos de la ministre….

23092

 

LUANDA- Un ressortissant guinéen résident en Angola a contredit les propos de la ministre déléguée aux guinéens de l’Etranger, Mme Rougui Barry, sur les circonstances de la mort d’un compatriote en Angola, a appris Africaguinee.com.
 
Selon ce ressortissant qui a requis l’anonymat, les propos de madame la ministre sont loin de la réalité que vivent les guinéens d’Angola. C’est dans un mouvement de panique que d’autres détenus du camp ont organisé pour s’évader que ces compatriotes ont été blessés par balles. Pour lui, aucun guinéen ne cherche à avoir des papiers camerounais ou angolais puisque cela ne sert à rien.
 
‘’Le Cameroun n’est pas un pays qui est en guerre, nos compatriotes d’ici détiennent généralement des papiers des pays qui sont en guerre. Ce, pour avoir un statut de refugier. Ce qu’elle a soutenu en disant que ces jeunes détenaient des papiers angolais et camerounais, c’est archi-faux. En plus, les gens qu’on arrête avec des papiers Angolais ne sont pas envoyés dans le camp de détention de Trinta. Ça, c’est un camp exclusivement pour les clandestins étrangers. Ce n’est pas un camp des criminels. Aucun guinéen  ne veut avoir un papier camerounais ici, parce que ça ne sert à rien !’’, a expliqué M . X.
 
En Angola si les services de sécurité  prennent quelqu’un avec un papier angolais, il est directement considéré comme un criminel. Parce qu’ils vont estimer qu’il s’est procuré d’un papier de leur pays dans l’illégalité. ‘’On te juge et on te condamne puis on t’enferme dans la plus grande prison du pays’’, explique-t-il. 
 
 ‘’Mais, s’ils arrêtent quelqu’un avec un papier étranger, ils ne te font rien. On te met juste en détention parce qu’ils savent l’intéressé  est  juste venu pour chercher à bien vivre. Donc, ce que la ministre a dit, c’est soit elle ne connait, ou bien elle a fait exprès. Ce n’est pas du tout crédible ce qu’elle a dit. Tout guinéen résident en Angola quand il voit ça, il ne fera que rire.  La preuve : Si les angolais considéraient les guinéens comme des frères,  69 ressortissants guinéens  n’allaient pas rester au cachot !’’, s’est exclamé notre interlocuteur.
 
Expliquant les circonstances de la mort de Lamarana Barry, la ministre déléguée aux guinéens de l’étranger a affirmé que : ‘’  les personnes qui ont eu l’accident n’avaient pas de titre de voyage guinéen. Elles avaient des passeports camerounais et angolais. Si elles avaient des passeports guinéens, l’Angolais allait les considérer comme des frères’’.
 
Aux dernières nouvelles, les deux autres personnes qui ont l’accident, sont blessées par balles et croupissent toujours dans la prison de Trinta.  
 
A suivre…
 
  Diallo Boubacar 1 
   Pour Africaguinee.com
   Tel : (00224) 664 93 51 32
 
Créé le 14 novembre 2013 13:29

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces