Morissanda répond à la Cedeao : « Personne n’a forcé la Guinée à être dans cette transition…»

CONAKRY-Visiblement, le ministre guinéen des affaires étrangères ne surfe pas dans la langue de bois lorsqu’il veut répondre à certaines critiques émises contre les autorités de la transition sur la conduite du processus du retour à l’ordre constitutionnel.

Dans la soirée du jeudi 13 juillet 2023, alors qu’il s’exprimait à la résidence de l’ambassadeur de France en Guinée, à l’occasion du 14 juillet, Dr Morissanda Kouyaté, a ouvert une parenthèse sur les rapports entre Conakry et le tandem Cedeao-UA.

Le chef de la diplomatie guinéenne a répondu à ces deux organisations qui le 09 juillet dernier avaient critiqué le manque d’inclusivité et de transparence dans la conduite du processus vers le retour à l’ordre constitutionnel.

La Cedeao, dirigée désormais par le nigérian Bola Tinubu menace de prendre des sanctions supplémentaires majeures contre la Guinée si les autorités font obstruction au respect de l’échéancier pour le retour des civils au pouvoir dans 18 mois.

« La Guinée est dans une transition qu’elle s’est choisie. Elle remercie ceux qui l’aident à traduire cette transition à un bonheur pour le peuple de Guinée. Mais personne ne nous a forcé de le faire. Nous sommes membres fondateur de la Cedeao, une organisation que nous respectons. Nous sommes membres fondateurs de l’Union Africaine que nous respectons aussi. Ces organisations travaillent et travailleront main dans la main avec la Guinée. La transition guinéenne dirigée par le colonel Doumbouya, c’est tous les guinéens ensemble », a martelé le ministre des affaires étrangères.

Le CNRD et son président ont eu raison de rectifier le tir le 05 septembre, explique Dr Kouyaté, justifiant le coup d’Etat.  Selon lui, les peuples ne peuvent pas investir leurs ressources et leur confiance dans des hommes politiques pour que certains d’entre eux fassent la prestigitation pour violer et même jeter les Constitution afin de se maintenir au Pouvoir.

« Nous sommes fiers de n’entretenir aucun conflit, aucune mésentente politique ou économique avec qui que ce soit…la république de Guinée n’est pour personne, elle n’est pour aucun pays…nous sommes pro-guinéen. Mais tendons la main pour une coopération franche pour construire un pays moderne au service de son peuple. Nous avons des partis politiques ici constitués de jeunes guinéens et des femmes. Le Président a chargé son Premier ministre et son Gouvernement de continuer à rassembler les guinéens. Nous sommes ensemble en guinéens », a-t-il précisé.

Africaguinee.com

Créé le 14 juillet 2023 12:43

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces