Mise en œuvre du chronogramme de la transition : La junte face à un défi de taille…

CONAKRY-Les autorités de la transition font face à un obstacle par rapport à la mise en œuvre du chronogramme de la transition. Les partenaires techniques et financiers sur lesquels elles comptent en grande partie pour mobiliser la bagatelle de plus de 600 millions de dollars Us pour le financement des activités, sont pour le moment frileux.

Six mois après le début du compte à rebours pour la fin du régime d’exception, les bailleurs de fonds tâtonnent. Au-delà des promesses, peu d’entre eux ont mis la main sur leur porte-monnaie.

Si le Gouvernement dit être en avance par rapport aux prévisions liées à l’exécution du chronogramme, la mobilisation des ressources reste un défi majeur. « C’est l’un des points faibles du processus », admet Mory Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Comment convaincre les partenaires internationaux ? Le Gouvernement compte resserrer les contacts avec ces derniers en accentuant la communication sur le processus.

« Nous avons fixé un calendrier de rencontres régulier. Tous les premiers mercredis de chaque moi, le comité de pilotage de suivi du chronogramme de la transition va se retrouver pour échanger sur le processus. Le comité technique quant à lui va se retrouver le premier mardi de chaque moi », annonce le porte-parole du Gouvernement.

L’une des recommandations fortes qui a sanctionné ce lundi 12 juin 2023, le tête-à-tête entre le Gouvernement et un pool de diplomates accrédités en Guinée, c’est d’encourager la communauté internationale à hâter le pas dans la mobilisation des ressources.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 13 juin 2023 10:56

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: