Mines en Guinée : vers la relance du projet de bauxite Dabola-Tougué…

img_6771

CONAKRY-Le projet de bauxite Dabola-Tougué, devrait être relancé en Guinée. Le ministre Guinéen des Mines et de la Géologie, Kerfalla Yansané, a reçu l’avenant de la convention signée par la partie iranienne,  au cours d’une audience accordée l’ambassadeur d’Iran en Guinée, ce lundi 31 août 2015.  

Le projet bauxitique Tougué-Dabola, a été entamé il y a des années. Mais, à cause notamment des problèmes d’infrastructures, il a accusé assez de retard. La partie iranienne voulait que le transport du minerai se fasse par pipelines. Chose qui n’a pas marché à l’époque.

Ce lundi le ministre des Mines Kerfalla Yansana a reçu la signature de l’avenant de la partie iranienne au cours d’une audience avec l’ambassadeur d’Iran en Guinée. « M. l’ambassadeur d’Iran est revenu avec l’avenant de la convention qui avait été signé par mon homologue iranien. Ça montre que les deux parties sont d’accord pour la poursuite de ce projet qui est très important pour la coopération entre les deux pays », a déclaré le ministre des mines et de la géologie, ajoutant que son hôte a souhaité qu’au-delà de l’avenant, que le ministère de la  coopération puisse relancer la commission mixte entre la Guinée et l’Iran. Pour Kerfalla Yansané, cela signifie que les relations de coopération entre les deux pays est en train de reprendre de l’élan.

Le  projet de production de bauxite  est situé entre Tougué-Dabola. Kerfalla Yansané rappelle qu’il y a quelques années, il a connu quelques problèmes sur plan du transport. « Il y a quelques années, ils avaient imaginé au départ qu’un chemin de fer allait être construit pour acheminer le minerai au Port, mais compte des difficultés, ils ont finalement opté pour le transport par pipelines. Malheureusement les retards dans les deux pays n’ont pas permis que cette nouvelle formule voit le jour. C’est en cela que nous sommes en train de relancer l’étude pour qu’on détermine le niveau d’investissement », a expliqué le ministre d’Etat en charge des Mines.

Dans ce Projet,  l’étude de faisabilité permettra de fixer ses contours : le mode d’exploitation, le mode de transport etc. l’investissement s’évalue en des centaines de millions de dollars, soutient le  Ministre Yansané, qui espère que le transport par train sera retenu.

« La Guinée est en train de développer le corridor central (Conakry-Kankan passant par Dabola). On est en contact avec les partenaires en insistant que pour nous, il y a un schéma directeur des infrastructures  qui donne la préférence aux chemins de fers par rapport aux autres modes de transports. Mais l’étude nous dira si les partenaires iraniens veulent continuer à travailler sur la formule de pipelines ou s’ils veulent avec nous sur le développement du transport ferroviaire », affirme le chef du département des Mines.

Pour sa part, le diplomate iranien en Guinée, Seyd Khalil Sadatti Amiri garde l’espoir que la relance de ce projet contribuera à raffermir les relations de coopération entre la Guinée et l’Iran. « Comme la partie iranienne a signé à Téhéran, nous avons amené le document pour le transmettre à Monsieur le ministre des Mines. Je crois qu’à travers ce projet qui va être relancé, cela agrandira le domaine de coopération entre nos deux pays ».

Quant au Directeur Général Adjoint de la Société de Bauxite Dabola-Tougué, il a déclaré que l’espoir est permis. « Nous espérons donner à la Guinée un outil de travail performant qui fera en sorte que le  développement de cette partie centrale du pays, très pauvre s’amorcera », a lancé Dr Fodé Diaby, révélant que jusqu’en 2010, la partie iranienne avait financé  505 millions d’euros dans ce projet.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 1 septembre 2015 22:04

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_