Militants de l’UFDG écroués à Boké : Que va faire la justice guinéenne ?

koundara

BOKE- Quel sort sera réservé aux trente-sept personnes arrêtées en marge des violences survenues récemment dans la ville de Koundara ? Incarcérés depuis près d’une semaine à Boké, ces militants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée devraient être bientôt situés sur leur sort.

Selon une source proche de cette affaire qui a fait grincer les dents du côté de l’UFDG, le dossier serait en ce moment en instruction.

« Je ne saurai vous donner trop d’informations pour le moment étant donné que le dossier doit est d’abord en instruction. C’est après cette instruction qu’on doit normalement être situé » a confié à notre rédaction une source proche du dossier.

Après l’instruction, les trente-sept prévenus vont soit être acquittés, soit entendus devant une juridiction.

Du côté de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, on dit craindre le pire pour leurs militants.

« C’est une suite logique du discours tenu par Monsieur Alpha Condé. Il avait promis des sanctions. Ce qui est surtout paradoxal c’est qu’on parle d’affrontements mais on a arrêté que les militants d’un seul camp. Ce qu’ils veulent, c’est de transférer le dossier devant une cour d’assises. Imaginez combien de temps le procès devrait prendre » a déploré Aboubacar Sylla, le porte-parole du candidat de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015.

La principale formation politique de l’opposition guinéenne dénonce une tentative d’intimidation de ses militants en prélude aux prochaines consultations électorales.

A suivre…

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le 26 septembre 2015 19:31

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces