Médias : Un journaliste victime de bavures policières…

23742

CONAKRY- Blessés  au  niveau du cou et sur l’épaule, des habits déchirés, voilà l’état dans lequel se trouve ce jeune journaliste d’une radio locale, suite aux violents coups qu’il a reçus d’un groupe d’agents  de la Brigade Anti Criminel (BAC),  a appris africaguinee.com.


Ce dimanche aux environs de 14 heures, Golota Raphael Lamah,  journaliste et  animateur d’émission à la Radio Soleil FM a été   victime de  bastonnade par des agents de sécurité  alors qu’il s’apprêtait à rentrer à son domicile qui se trouve juste à côté de son lieu service.  Selon nos informations,  ces agents sont de la  BAC  3, 4 et 5. Ils étaient  à bord de  trois véhicules, dont deux immatriculés  VA  41 12 ARG et  VA 41 13 ARG.

Revenant sur les circonstances de sa mésaventure la victime raconte : « Un militaire est venu  me saisir. Je lui ai dit, il ne faut pas tenir mon sac.  Il a voulu me retirer mon sac manu militari. Et le second est venu  me donner  carrément un coup sur mon dos et une troisième personne est venu me tirer  et m’a donner un coup de crochet et moi aussi j’ai tenu la barre de fer. La quatrième personne  a dit  ‘’c’est des drogués’’ »,  a expliqué l’animateur d’émission de Soleil Fm

Poursuivant, le journaliste  a soutenu qu’il a fait cas  à ces agresseurs qu’il était journaliste mais ils ne l’écoutaient pas. Il  souligne que c’est grâce  à l’intervention   des citoyens  et de ses collaborateurs de services qu’il est sorti de cette situation.  « C’est  en ce temps que presque  tous les gens du quartier et mon entourage sont  sortis  en disant que ce jeune homme travail à Soleil Fm. Je leur expliqué la même chose en leur disant que je vais chez moi. Le temps pour moi de mettre ma main dans la poche, il y a un autre agent qui  a voulu aussi  mettre  sa main dans ma poche  et dans mon sac. Toute suite, il y a mes collègues,  les voisins de services qui étaient au quatrième étage ont été alertés, ils sont tous descendus.  Et cela a dégénéré, il ya eu bagarre entre eux  et la population. J’ai reçu des coups. On m’a trimballé un peu », a-t-il relaté.

Notre source nous a indiqué qu’il fallu le concours des jeunes du quartier, menaçant de bruler  leurs  véhicules,  que les militaires  ont pris peur et ils sont partis.

Pour M. Lamah, il n’a eu aucun précédent quelqu’un, ‘’Je suis de nature très méfiant surtout avec les forces de l’ordre’’.

Alors  touché par cet incident, il accuse les services de sécurités de recruter souvent des bandits dans les quartiers qui s’attaquent aux citoyens.

Bah Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 664  93 46 23

Créé le 8 janvier 2014 12:23

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces