Matoto : EDG à l’écoute des responsables locaux…

CONAKRY-Les dirigeants de la Société Électricité de Guinée (EDG) poursuivent leur campagne de prise de contact et de sensibilisation des élus locaux, sur la problématique de la desserte en électricité. Cette initiative vise à améliorer le service rendu à sa clientèle en optimisant le paiement des factures.

Après les communes de Ratoma, Dixinn et Kaloum, des responsables de la société d’Electricité de Guinée (EDG) ont échangé ce vendredi 28 avril 2023 avec les autorités communales de Matoto et les chefs de quartier de la commune éponyme. L’objectif de cette démarche est de mieux comprendre les besoins, et préoccupations de la population afin de fournir des solutions concrètes et adaptées.

La délégation d’EDG était composée des Directeurs Généraux adjoints chargés de l’amélioration et de l’efficacité, de la production, de l’exploitation. L’on notait aussi la présence du directeur de la communication, du directeur commercial.

Lors de cette séance d’information et de sensibilisation, plusieurs problèmes ont été soulevés dont entre autres : les problèmes techniques, les problèmes de surfacturation, de l’accueil des clients, les incendies, les délestages, le retard dans le dépannage…

Dans son allocution de circonstance, le Directeur général adjoint chargé de l’amélioration et de l’efficacité d’Electricité de Guinée est revenu sur le non payement des factures par les clients d’EDG.

« La desserte en électricité devient un grand problème pour la ville de Conakry. Avant, on disait que le client paie le service, mais maintenant le service est là et le client ne paie pas. C’est ce qui nous a amené vers les élus locaux. Si vous prenez 61 000 factures, émises pour le mois d’octobre et qu’on se retrouve, 5 mois après avec 10 000 factures payées, c’est effrayant. Sur 15 milliards Gnf à recouvrer, c’est seulement 3 milliards qui ont été payés avec 5 mois. C’est difficile et très effrayant. Donc, c’est cette tendance qu’on veut inverser en impliquant aussi les élus locaux », a expliqué Abdoulaye Koné.

Lors de ces échanges qui ont duré plusieurs heures, les élus locaux ont énuméré plusieurs problèmes auxquels les citoyens sont confrontés dans les quartiers. C’est notamment les surfacturations, le retard dans le dépannage, les incendies, les branchements clandestins.

« Notre objectif, c’est de faire de telle sorte que les deux parties puissent vraiment converger vers une même direction. Aujourd’hui, EDG déclare qu’il y a des installations clandestines, ce n’est pas elle qui vient le faire, c’est nous, les populations, parce que nous sommes assoiffés d’électricité. Le plus souvent, ce sont des sources de court-circuit », a souligné le Maire de la commune de Matoto avant d’évoquer l’avantage d’installer des compteurs prépayés.

Le maire de Matoto, Mamadouba Tos Camara

« Je pense que cela est plus avantageuse. Parce qu’à travers le compteur prépayé, chacun pourra désormais gérer son électricité comme il gère les unités de son téléphone. Et ça, c’est dans l’intérêt de tout le monde et personne ne va se plaindre », a suggéré Mamadou Tos Camara.

Le maire de Matoto a aussi salué les efforts louables d’EDG dans le cadre de l’électrification des voies publiques dans sa commune.

« De 1990 date d’installation des communes, à nos jours, c’est la première fois que les voiries de Matoto sont électrifiées », a-t-il rappelé remerciant les dirigeants d’EDG pour les efforts gigantesques qu’ils ne cessent de fournir pour satisfaire les besoins de la population en électricité.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le 29 avril 2023 16:48

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

RAM

SONOCO

TOTAL

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces