Matoto : Des bérets rouges au siège de la commission de centralisation des procès verbaux…

bere_rouge

CONAKRY- La commission de centralisation des procès verbaux des circonscriptions de la commune de Matoto, a été l’objet d’une visite d’un contingent de bérets rouges sous la houlette de Malick Sankon, Directeur général de la caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), a appris Africaguinee.com.

Selon un membre de la commission de centralisation, joint par notre rédaction, c’est hier aux environs de 19 heures qu’un groupe de bérets rouges a  fait ‘’irruption’’ au lieu de la commission de centralisation des procès verbaux.

« Les travaux de décompte des voix ont été interrompus. Arrivée, ils ont voulu faire le forcing devant les agents de la FOSSEL pour rentrer dans la salle de centralisation qui se trouve au premier étage. Nous, les agents chargés de la centralisation, nous avons dit que l’administration n’a rien à foutre au lieu du travail pour lequel nous sommes là. Car, il n’a pas d’ordre de mission, il n’est pas délégué d’un parti politique, et pire, il vient avec une armada de bérets rouges », a dénoncé le délégué d’un parti politique à la centralisation, sous couvert de l’anonymat.

Malgré leur insistance, « les agents de la FOSSEL l’on intimé à aller dans la cour de la mairie qui se situe juste à côté. Et de là, il est rentré dans le bureau du maire. Il était dans une voiture blanche », a-t-il rapporté.

  Les raisons du débarquement de monsieur Sankon ?

Selon nos informations, la réaction de Malick Sankon est partit de la dictée des résultats où il y a eu altercation entre deux représentants du RPG (parti au pouvoir, ndlr).

« Ils ont polémiqué sur les chiffres qu’ils avaient. Ils avaient l’impression que l’UFR de monsieur Sidya Touré  était privilégiée. Alors, ils ont empêché le président de la commission de centralisation de continuer la dictée. Ça a retardé le travail, et les représentants des autres partis qui étaient dans la salle étaient échauffés. Ça a commencé à dégénérer et créer un tohu-bohu dans la salle. On ne sait plus maintenant dans quelles conditions Malick Sankon et Ibrahima Kalil Konaté (K au carré) ‘’directeur de l’éducation communale de Matoto’’  sont arrivés sur les lieux », a-t-il expliqué.

Pourtant, aujourd’hui, la commission dit n’avoir pas  les PV des quartiers de Gbessia cité 2 et de Khabitayah. Cela constitue selon notre source, une soixantaine des procès verbaux manquant depuis hier.

« Aujourd’hui, on a fait appel à tous les commissaires dans la salle pour voir si on peut retrouver les PV. Jusqu’au moment où je vous parle, on ne les a pas encore retrouvés. Et le travail qu’on devrait faire hier, jusqu’à présent on n’a pas pu le faire pour finaliser les calculs », déplore le membre de la commission de centralisation.

Aux dernières nouvelles, le problème reste palpable dans le bureau de centralisation des PV à Matoto, puisque certains représentants des partis contestent déjà les chiffres déclarés.

Nos nombreuses tentatives pour joindre M. Malick Sankon sont restées sans succès.

  Aliou BM Diallo
   Pour Africaguinee.com
   (+224) 664 93 46 24

Créé le 8 octobre 2013 21:46

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

logo-fondation-orange_3

Avis d’appel d’offre ouvert…

mercredi, 15 mai 24 - 11:36 am