Marrakech : Tout sur les préparatifs de la prochaine COP 22…

20160715_075716

MARRAKECH- Dans un peu plus de trois mois, le Royaume du Maroc accueillera sur ses terres un événement planétaire. La COP 22 est attendue au mois de nombre prochain dans la « ville rouge », plus connue sous le nom de Marrakech.

Sur le chantier de 25 hectares, les travaux s’accélèrent. A ce jour, les travaux de terrassement sont terminés. Des buldozers et d’autres engins lourds y travaillent jour et nuit à Bab Ighli, le quartier qui doit abriter les travaux de la COP 22, qui est situé à quelques pas du Palais royal. L’objectif que se sont assignés M. Abdelslam Bekrate, le Wali chargé de la logistique et de la sécurité de la COP 22, et ses équipes, c’est de finir tous les travaux au plus tard le 15 octobre prochain.

« Le pari sera tenu s’il plaît à Dieu. Tous les travaux font finir à temps. Le délai sera respecté, nous serrons dont au rendez-vous » a promis M. Bekrate.

Ce vaste chantier dont le coût des travaux est de 450 millions de dirhams, soit 45 millions d’Euro, comprend trois zones. Une première appelée zone bleue qui abritera le secrétariat, les salles d’exposition et autre. Cet espace abritera également les bureaux de l’Organisation des Nations-Unies.

La seconde zone sera réservée aux entreprises privées. Elle est appelée « Innovations et solutions ». C’est là que les entrepreneurs pourront exposer leurs projets de solutions dans le cadre des énergies renouvelables.

La troisième zone qui sera bâtie sur une surface de 1.200 mètre carré sera réservée aux acteurs de la société civile qui prendront part à la COP 22.

A Marrakech, il y aura beaucoup de monde. L’aspect sécuritaire de l’événement planétaire n’a pas été occulté par les organisateurs.

« Nous ne pouvons pas donner de chiffre exact pour ce qui est du nombre d’Hommes que nous allons déployés pour la sécurité de l’événement, mais sachez que le Maroc en général, et la ville de Marrakech en particulier, est habituée à organiser de grands évènements » a déclaré M. Abdelslam Bekrate, le Wali chargé de la logistique et de la sécurité de la COP 22.

A Marrakch, chacun prépare à sa façon la tenue de la COP 22. Connus pour leur hospitalité, les habitants de la « ville rouge » se préparent également à accueillir les nombreuses délégations qui prendront part à cet événement planétaire.

« Cet événement nous concerne tous étant donné qu’il se tient dans notre ville, mais également parce qu’il concerne le climat » confie Abdallah, gérant d’un petit café.

 A Marrakech, il y a 928 850 habitants selon le recensement effectué en 2014. La tenue de la COP 22 a également une portée économique pour cette région. Pendant plus d’une semaine, des milliers de personnes rallieront Marrakech qui est également connue pour son tourisme. Tenanciers de bars restaurant, commerçants, chacun se prépare pour le rendez-vous de novembre.

La COP 22 suscite beaucoup d’espoir. L’espoir de voir se mettre en œuvre les grandes conclusions de la COP 21 tenue à Paris. Le Président du comité scientifique de la COP 22 annonce déjà 70 initiatives jugées prioritaires. En tout, 59 scientifiques travaillent aux côtés de M. Nizar Baraka, qui est également le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental du Royaume du Maroc.

« La COP 22 doit être la COP de l’action. Sa particularité à mon avis c’est beaucoup plus la participation des acteurs non étatiques » a déclaré M. Nizar Baraka.

A l’horizon 2020, ce scientifique ambitionne un financement climatique de l’ordre de 100 milliards de dollars.

 

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Depuis Marrakech

Pour Africaguinee.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créé le 16 juillet 2016 08:13

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes: ,

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_