Marché des céréales : Bonne nouvelle pour la Guinée !!!

CONAKRY-Le 20 juillet dernier, l’Inde, deuxième producteur mondial de riz, a interdit l’exportation de cette céréale avec effet immédiat. Cette décision du pays dirigé par Narendra Modi a alimenté des craintes d’un renchérissement des prix de cette denrée. Cette sombre perspective avait amené les autorités guinéennes à prendre les devants.

C’est dans ce contexte que le colonel Mamadi Doumbouya avait dépêché en août dernier sa ministre du Commerce et de l’Industrie Louopou Lamah, à New Delhi pour solliciter auprès des autorités indiennes une « dérogation ».

Pour compléter sa production nationale, en vue d’assurer la sécurité alimentaire, Conakry avait plaidé auprès de New Delhi l’octroi de 850.000 tonnes de riz. L’approche « diplomatique » adoptée par le chef de la transition guinéenne a payé.

La Guinée a bénéficié d’une exemption de la part de l’Inde sur les restrictions aux exportations de riz. Ce qui est une bonne nouvelle pour les autorités de Conakry, acculées depuis trois mois par le Syndicat qui réclame une hausse des salaires.

Avec près de 1,95 million de tonnes de riz blanchi en 2022/2023, la Guinée s’affirme comme le second producteur de riz d’Afrique de l’Ouest, selon les données d’une Agence Américaine publiées en fin juillet. Les Guinéens consomment près de 115 kg de riz par habitant et par an.

Malgré la fertilité de son sol avec des millions d’hectares de terre arable, la Guinée dépend fortement du riz importé dans les pays asiatiques notamment de l’Inde.

Dans la dynamique de l’allègement du panier de la ménagère, le Premier ministre convoque une réunion le 23 octobre 2023 pour évaluer le protocole d’accord signé en début d’année sur les prix des denrées de première nécessité.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le 22 octobre 2023 10:13

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces