Manifestations en Guinée : Alpha Condé défend la police et accuse les civils de tirer sur les forces de l’ordre

Le président guinéen Alpha Condé

WASHINGTON-Le président guinéen, a démenti  les informations faisant état d’utilisation d’armes à feu par les  forces de l’ordre lors des opérations de maintien d'ordre.  En revanche, Alpha Condé pointe un doigt accusateur sur les populations civiles sur l’utilisation des armes lors des manifestations en Guinée, contre la police et la Gendarmerie,  a appris Africaguinee.com.

La capitale guinéenne, Conakry a été secouée par de violentes manifestations entre le lundi 13 et mardi 14 avril, suite à un appel de l’Opposition qui dénonce l’insécurité  et le calendrier électoral. Des morts et plusieurs blessés dont certains par balles ont été enregistrés au cours des heurts entre manifestants et forces de l’ordre.

Interrogé ce jeudi 16 avril 2015, par nos confrères de la Voie de l’Amérique (VOA) sur l’usage ou non d’armes à feu par les forces de l'ordre lors de la répression de la manifestation de l’opposition, Alpha Condé a été catégorique. ”Ce n’est pas vrai. L’armée est casernée. La gendarmerie et la police n’ont que des armes non-létales, du gaz lacrymogènes’’, s’est défendu le président guinéen.

Par contre, accuse le Chef de l’Etat, « des civils tirent sur les gendarmes avec des fusils de chasse. Je ne sais pas d’où viennent ces informations. Il n’y a pas un seul mort dans les hôpitaux. Nous faisons du maintien de l’ordre civilisé”, a juré le numéro un guinéen.

Nous y reviendrons.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le 16 avril 2015 22:21

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

SONOCO

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces