Manifestations de forces vives : « Aucun rassemblement n’est permis… »

CONAKRY-Ce mercredi 24 mai 2023, les forces vives de Guinée appellent à une nouvelle journée de manifestations.

Cette mobilisation est non-autorisée par les autorités de la transition. Les forces de défense et de sécurité déployées sur le terrain ont reçu une consigne claire : ne permettre aucun rassemblement.

Quel est la situation qui prévaut en fin de matinée sur l’axe ? Une fois n’est pas de coutume, le mot d’ordre des forces vives de Guinée n’est pas suivi.

Sur le tronçon T7-T10, le mot est ignoré…

La circulation suit son cours normal sur la transversale 7 jusqu’à la transversale 10. Selon nos constats de ce mercredi 24 mai 2023, aucune paralysie n’est constatée.

Sur l’axe que nous avons parcouru, des dispositifs sécuritaires sont encore érigés là, comme à l’accoutumée.  Néanmoins pour cette fois-ci, une stratégie [nouvelle] est adoptée par les agents de sécurité : procéder à une patrouille.

A cet effet, des pick-up de la BAC (Brigade anti-criminalité) et ceux des militaires armés, font des tours dans les différents carrefours. A chaque zone sillonnée, des consignes fermes sont données aux agents postés là : Il ne faut permettre aucun attroupement.

La situation qui prévaut au rond-point Cosa, un endroit emblématique, jadis favorables aux appels à manifester, permet de jauger la situation.

Là, la circulation est normale. Peu avant 08h, des embouteillages avaient commencé même à se former. Quelques boutiques étaient ouvertes, les citoyens vaquent librement à leurs occupations.

But de la manifestation

Cette mobilisation des forces vives a pour objectif d’exiger de la junte les points suivants : « l’abandon des poursuites et harcèlements judiciaires fantaisistes contre les leaders politiques et les acteurs de la société civile; l’acceptation du principe d’un dialogue présidé par la CEDEAO, en présence du G5, la libération des détenus politiques; la levée de la suspension de la liberté de manifestation dans les rues et sur les places publiques; l’ouverture d’enquêtes indépendantes et impartiales pour faire la lumière sur les crimes de sang commis sous le régime du CNRD ».

Dansa Camara DC &

Mamadou Yaya Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le 24 mai 2023 11:13

Nous vous proposons aussi

TAGS

étiquettes:

TOTALENERGIES

UNICEF

LONAGUI

cbg_gif_300x300

CBG

UBA

smb-2

Consortium SMB-Winning

Annonces

Recommandé pour vous

Annonces

orange_